Nouvel ordre mondial: bras de fer entre juifs et wasps

Le nouvel ordre mondial comme vous le savez c’est la domination culturelle et civilisationnelle sur le monde. C’est une globalisation à vue unique qui refuse tout particularisme, toute différenciation, et impose son modèle de développement libéral-libertaire. Mais ce nouvel ordre mondial est bâti sur une alliance judéo-wasps dont les fondements sont en train de bouger.

logo-judc3a9o-mac3a7onniqueLe nouvel ordre mondial

Le nouvel ordre mondial est un ensemble géopolitique à dominante religieuse. Pour s’imposer et prospérer il s’appuie de facto sur la Bible ce qui lui permet de revendiquer des territoires et des actions au nom d’un Dieu nommé Yéhova ou Yahvé ou…La différence, et l’unicité, de la vision globale se retrouve dans l’origine des bibles matricielles de chaque religion:

les Bibles orthodoxes sont traduites à partir de l’Ancien Testament grec. Elles intègrent naturellement les livres apocryphes.
Les Bibles catholiques sont traduites à partir de l’hébreu (jusqu’au 19e elles se contentaient de partir du latin) et elles intègrent les livres deutérocanoniques.
Les Bibles protestantes sont traduites à partir de l’hébreu et elles ne comportent en général pas les livres apocryphes.
Les Bibles juives ne contiennent ni les livres apocryphes, ni le Nouveau Testament.

On constate naturellement la convergence naturelle religieuse entre le monde chrétien et le monde juif qui s’unifient dans l’histoire du peuple hébreu et lui reconnait donc logiquement une place prédominante parmi les peuples du monde.

Pour les catholiques les juifs ont perdu leur prérogative d’alliance avec Dieu en ne reconnaissant pas le messie véritable qu’est Jésus. Les catholiques se substituent donc aux juifs pour se dire partenaire avec Dieu dans la nouvelle alliance par l’intermédiaire de Jésus symbolisé dans le Nouveau testament. Cela reste valable jusqu’à Vatican II et fût mis définitivement à mal par la bulle Nostra Etate qui reconnait que Jésus a réconcilié les juifs avec les Gentils:

« Du fait d’un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le saint Concile veut encourager et recommander la connaissance et l’estime mutuelles, qui naîtront surtout d’études bibliques et théologiques, ainsi que d’un dialogue fraternel. Encore que des autorités juives, avec leurs partisans, aient poussé à la mort du Christ, ce qui a été commis durant sa Passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. S’il est vrai que l’Église est le nouveau Peuple de Dieu, les Juifs ne doivent pas, pour autant, être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Écriture. Que tous donc aient soin, dans la catéchèse et la prédication de la Parole de Dieu, de n’enseigner quoi que ce soit qui ne soit conforme à la vérité de l’Évangile et à l’esprit du Christ. »

nostra-etate

Au final cette bulle pontificale vient confirmer ce que l’on pouvait subodorer c’est-à-dire que toutes les religions n’en font qu’une, que les sagesses orientales sont reconnues comme appartenant à l’enseignement de Dieu et que les peuples descendant tous d’Abraham, verront leur spiritualité accomplie dans la venue d’un messie venant sauver Israël de ses péchés et apporter la rédemption.

L’alliance judéo-wasps

Jésus-christ et les juifs

Jésus-roidesjuifsLe protestantisme c’est la foi totale en Jésus-christ et sa seule reconnaissance justifie l’absolution divine, alors que les catholiques imposent la soumission à des règles précises (la reconnaissance de l’église et du pape, les 7 sacrements, la possibilité de racheter ses péchés au purgatoire). Les protestants donc, comme les juifs, rejettent tout niveau intermédiaire entre les peuples et Dieu c’est ainsi qu’ils peuvent se retrouver unis contre le catholicisme. Mais la différence notable est quand même la foi indéfectible en Jésus-christ ce que les juifs ne reconnaissent pas.
Voici donc clairement établi les enjeux religieux qui se jouent pour devenir les « élus » de la religion du Dieu unique. Cela permet donc de rappeler que lorsque l’on voit les défenseurs de Jésus-christ dans le monde anglo-saxon ce sont souvent des protestants et non des catholiques. Le catholicisme semble avoir perdu le combat pour représenter le peuple prêtre de Dieu. Les juifs finissant par reconnaître que les enseignements de Jésus pourraient être valable pour l’humanité toute entière (goyim et Gentils) prennent bien soin d’insister sur le fait que Jésus est un juif ce qui replace donc au final le peuple hébreu comme peuple élu même dans la nouvelle alliance née du nouveau testament! Ce en quoi ils n’ont pas tort puisque le livre matriciel de ce monde nous parle de l’histoire des Hébreux et d’Israël comme étant liés au divin.

Il est donc fort logique de trouver un écho positif dans la lutte contre l’église catholique entre juifs et protestants. Tout est clairement explicité dans les écrits de Luther qui trouvent d’abord que les juifs n’ont pas à subir les bondieuseries imposés par l’église catholique:

« Si j’avais été un Juif, et avais vu de tels balourds et de tels crétins gouverner et professer la foi chrétienne, je serais plutôt devenu un cochon qu’un chrétien. Ils se sont conduits avec les Juifs comme s’ils étaient des chiens et non des êtres vivants ; ils n’ont fait guère plus que de les bafouer et saisir leurs biens. Quand ils les baptisent, ils ne leur montrent rien de la doctrine et de la vie chrétiennes, mais ne les soumettent qu’à des papisteries et des moineries […] Si les apôtres, qui aussi étaient juifs, s’étaient comportés avec nous, Gentils, comme nous Gentils nous nous comportons avec les Juifs, il n’y aurait eu aucun chrétien parmi les Gentils…

Mais qui à la fin de sa vie reconnaît implicitement que les juifs ne se soumettront jamais au dogme Jésus-christ qui serait une façon de reconnaître qu’ils ne seraient pas les seuls élus de Dieu:

« Il n’y a pas d’autre explication pour ceci que celle de Moïse citée précédemment, à savoir, que Dieu a frappé les Juifs de « folie, de cécité et de confusion d’esprit ». Aussi nous sommes même coupables si nous ne vengeons pas tout ce sang innocent de notre Seigneur et des chrétiens qu’ils ont répandu pendant les trois cents ans après la destruction de Jérusalem, et le sang des enfants qu’ils ont répandu depuis lors (qui brille encore de leurs yeux et de leur peau). Nous sommes fautifs de ne pas les tuer. Au contraire, nous leur permettons de vivre librement dans notre milieu, en dépit de tous leurs meurtres, leurs imprécations, leurs blasphèmes, leurs mensonges et diffamations; nous protégeons et défendons leurs synagogues, leurs maisons, leurs vies et leurs biens. De cette façon, nous les rendons paresseux et tranquilles et nous les encourageons à nous plumer hardiment de notre argent et de nos biens, ainsi qu’à se moquer et à se railler de nous, avec comme but de nous vaincre, de nous tuer pour un tel péché et de prendre tous nos biens (comme ils le prient et souhaitent tous les jours). Maintenant, dites-moi s’ils n’ont pas toutes les raisons d’être les ennemis de nous, les maudits Goyim, et de nous maudire et de faire tout leur possible pour obtenir notre ruine finale, complète et éternelle ! »

Voilà donc clairement exprimé la différence fondamentale entre juifs et protestants tout en matérialisant leur combat unifié contre l’église catholique.

La famille royale d’Angleterre au cœur de l’alliance

Mais par WASPS on entend White Anglo-Saxons protestants. Il y a donc aussi une connotation racialiste et ethnique. Les anglo-saxons sont des anglais et des allemands et c’est bien là tout le sens du combat interne à la communauté wasps qui se jouent pour en revendiquer la domination. Les racialistes allemands ont essayé derrière Hitler d’en prendre clairement le leadership tout en combattant l’infiltration juive des esprits avec le communisme et le capitalisme libéral. Il a failli réussir mais au final les « anglais » se seront unis aux juifs pour mettre un terme qu’ils espèrent définitif au suprématisme « germanique« . C’est ainsi que l’on peut considérer le brexit comme étant une volonté « anglaise » de se mettre au-dessus de la volonté hégémonique « saxonne » sur l’Europe bien que celle-ci soit contrôlée par la grande puissance wasps que sont les états-unis. Vous suivez? Et pourtant me direz-vous les « anglais » sont soumis à une famille royale « germanique » qui a fait alliance, elle, avec les juifs! Et oui ce n’est pas si facile à comprendre…En fait c’est la famille royale d’Angleterre qui est la garante ultime de cette alliance judéo-wasps c’est bien pourquoi son royaume ne pouvait rester dans une union allant imposer la perte définitive de souveraineté aux états membres.

Oliver_CromwellTout est parti de Cromwell qui a décapité le roi d’Angleterre avant de proclame le « Commonwealth » c’est-à-dire la république. C’est lui qui a permis la réhabilitation des juifs en Angleterre en 1656 en abolissant le décret d’expulsion de 1290. Cela sous l’impulsion d’un juif marrane de Hollande Manasse Ben Israël. La Hollande, les provinces-unies alors, étant la première république constituée d’Europe était une grande puissance coloniale et maritime jusqu’à l’avènement de la puissance d’Angleterre sous l’impulsion de Cromwell et de son alliance avec le monde juif.
C’est une période précisément et magnifiquement décrite dans cette vidéo conférence de Pierre Hillard:

De la « révolution » menée par Cromwell naîtra la première banque nationale privée, celle d’Angleterre , qui est l’union entre les capitalistes protestants et juifs. La naissance officielle de la City of London. Le pouvoir dans l’état constitutionnalisé.
Cette alliance s’est constituée sur un but principal: la domination du monde. Le monde juif s’appuyant sur la puissance militaire d’alors anglaise, puis avec l’avènement des états-unis sur celle des USA. Une alliance symbolisée aujourd’hui par l’union Rothschild-Rockefeller.

Une alliance solide et fragile en même temps

Cette alliance ayant pour objectif le nouvel ordre mondial débarrassé de l’encombrante église catholique qui entend « régner » sur les hommes au nom de principes divins, s’appuie donc sur le djihad islamique pour la faire tomber. L’Islam étant à la base un sous-judaïsme. L’Islam qui sert aussi pour les wasps de moyen de pression sur les juifs en reconnaissant comme lieux saints islamiques ceux de Jérusalem empêchant ainsi les juifs de « purifier » Jérusalem de toute « hérésie » et ainsi revendiquer la cité sainte comme étant uniquement destinée au judaïsme.

C’est donc une lutte d’influence larvée qui se joue entre judéo et wasps pour devenir la figure de proue du nouvel ordre mondial. C’est ainsi que l’on peut voir le rapprochement d’Israël et de la Turquie avec Poutine comme une volonté de promouvoir un front uni plus fort face à l’Otan qui est le bras armé des wasps dans le monde. C’est ainsi que l’on voit pulluler les nouvelles églises évangéliques sur le globe car elles sont chargées de récolter un maximum d’âmes pour faire contrepoids au judaïsme talmudiste.

Comment tout cela peut se terminer? Mal bien sûr parce que cette lutte d’influence planétaire se fait au détriment des peuples. Cela dure depuis au moins 2000 ans et devrait se terminer lorsque le messie réapparaîtra comme il est souhaité dans toutes les religions du livre. A quel peuple, quelle religion, quelle race donnera-t-il le statut d’élu c’est la toute la question que se pose avec inquiétude teintée d’avidité les élites religieuses. Mais pour nous le peuple, qu’est-ce que cela changera que l’on soit dominé par l’un ou l’autre? Rien au final.

Nombre de lues:

 

 

 

 

2 pensées sur “Nouvel ordre mondial: bras de fer entre juifs et wasps

  • 06/07/2016 à 07:47
    Permalink

    Nous atteignons ici le coeur du problème. Le Brexit n’est que du flanc…la City étant plus libre.
    PS : je n’apparais plus sur ton Portail…ben zut, alors !

    Répondre
    • 06/07/2016 à 12:04
      Permalink

      Oui le brexit était annoncé et voulu.

      PS: Tu apparais toujours sur le portail…

      Répondre

Exprimez-vous!...a vos risques et périls