Après SOS raciste les juifs créent SOS migrants!

 

Nombre de lues:

Nos sociétés occidentales continueront de mal tourner tant qu’elles seront dominées par l’élite juive.

Non ce ne sont pas des musulmanes mais des juives orthodoxes...et antisionistes.
Non ce ne sont pas des musulmanes mais des juives orthodoxes…et antisionistes.

L’élite juive a une qualité qu’on ne peut lui nier c’est qu’elle est tenace. Elle poursuit un même but depuis des millénaires et est proche d’y parvenir! Si j’en avais un j’ôterai mon chapeau mais je n’en porte plus alors qu’eux veulent toujours porter leur kippa. Il est vrai que les signes religieux ostentatoires ne sont pas pour le judaïsme qui, comme vous le constatez chaque jour, est au-dessus des lois puisque la république c’est lui comme le dit si bien notre premier ministre.
Et oui la république, et sa soi-disante démocratie, est un projet juif mûrement réfléchi pour détruire les fondamentaux des civilisations occidentales chrétiennes. Faut reconnaître que depuis le tout début tout a été construit pour en arriver à ce point de rupture total qu’on connaît aujourd’hui et qu’on nomme la fin des temps. C’est du grand art, que dis-je c’est un grand œuvre. Un grand œuvre qui s’il était bénéfique pour l’ensemble de l’humanité serait d’origine divine mais lorsqu’il crée le chaos et a pour objet d’asservir le reste de la population aux représentants d’une caste appelée judaïsme, alors on appelle ça un projet satanique.

C’est ce qui se passe aujourd’hui concernant la vague migratoire massive prévue pour nous submerger et porter le coup de grâce au vivre ensemble en important une population mal éduquée, haineux de l’occident, n’ayant aucune envie d’intégration, et voulant importer leurs coutumes chez nous. Mais la dialectique juive est tellement bien tournée qu’elle dit exactement l’inverse. Le vivre ensemble c’est ouvrir les bras à l’étranger quel qu’il soit, c’est l’accueillir chez soi sans se poser de questions, c’est faire la place à l’autre jusqu’à ce que celui-ci vous jette dehors.
Si je dis dialectique juive c’est que l’offensive dans les médias, contrôlés par les juifs en France comme dans tout l’occident, est le fait de juifs revendiqués comme BHL, Glucksman père et fils , Cohen-bendit, Kouchner, Attali et cie. Cette élite juive n’a qu’un seul mot d’ordre à nous le peuple:  » Soit vous ouvrez grand les bras aux migrants, aux réfugiés, soit vous êtes racistes! ». Et voilà le piège.

Mais si j’insiste sur cette élite juive c’est que c’est un projet global de remplacement de population par un métissage programmé qui permettra de faire disparaître toutes traces de civilisations européennes chrétiennes. C’est un projet à l’échelle de l’Europe comme le dit la suédoise dans la vidéo ci-dessus:  » Nous les juifs feront monter l’antisémitisme car nous serons au centre de la révolution multiculturelle en Europe. Nous en serons les dominants (donc ce sera notre fardeau de peuple élu sous-entendu). » Allez-y prenez le temps d’écouter au lieu de vous voiler la face. Les juifs le disent noir sur blanc si j’ose dire…

Il suffit d’aller lire sur leur site de propagande pour bien se rendre compte que les associations juives sont particulièrement mobilisées pour faire venir les migrants en Europe. Ces mêmes migrants qui violent, volent, agressent aujourd’hui et dont les médias occidentaux à la solde des juifs avaient pour consigne de ne rien relayer. Même la police a été sommée de faire l’impasse sur les faits divers honteux qui se sont passés en Allemagne et ailleurs. C’est un vrai complot contre les peuples d’Europe qui se préparait en grand secret. Il a fallu une mobilisation d’internet pour que le plafond de verre enfin explose. Scandaleux. Vous, jeunes français, qui pensaient faire bien en vous engageant dans la police ou l’armée, réfléchissez à deux fois à qui seront vos patrons. On vous demandera d’aller casser les milices d’auto-défense des blancs protégeant la population de ces bandes de pillards dégénérés, en les traitant de racistes, fascistes, et si ça ne suffit pas d’antisémites car ils ne suivent pas les mots d’ordre sur le « vivre ensemble »!

Les juifs poursuivent leur but depuis des décennies car n’oubliez pas que ce sont eux qui ont créé SOS raciste pour exacerber la haine du gaulois chez les arrivants. « Vous avez vu comme ils sont méchants ces gaulois, ils ne veulent pas gentiment accepter votre mode culturel sur les femmes, le mariage, la religion etc ». Malheureusement l’intelligence n’est pas partagée par le plus grand nombre et l’importation massive de bourrins, sous-éduqués et voulant en découdre n’amènera rien de bon à nos sociétés.  C’est un test de soumission grandeur nature que tente aujourd’hui les juifs pour mettre définitivement au pas ces populations occidentales hébétés par trop de télé qui iront chanter l’amour du prochain pour aller accueillir la vague de migrants qu’ils vont pourtant se prendre en pleine gueule.

Voyez ce qu’en dit cet algérien hyper-lucide sur les sociétés fermées de la civilisation arabo-musulmane qui créent la misère sexuelle, la frustration et au final la haine. Tout cela est programmée depuis l’origine lorsque l’on sait qui a influencé Mohammed et qui a importé le wahabbisme en Islam. Très intéressant.

En fait les femmes voilées en Islam et les hommes circoncis sont des sous-juifs. Tout a été importé par le judaïsme inspiré par satan. On comprend mieux dès lors que les immigrés arabo-musulmans ne feront jamais cause commune avec les gaulois mais seront presque tous derrière les juifs. C’est comme Dieudonné et cie qui crachera toujours sur les français de souche et fera du communautarisme noir en nous lessivant le cerveau au métissage. Même la « résistance » a été savamment infiltrée pour que vous ne prenez pas conscience des enjeux et des combats à mener pour survivre. Survivre en tant qu’individu mais aussi en tant que race, que civilisation, culture. Nos valeurs morales ne sont pas compatibles avec l’immigré de civilisation différente il faut le comprendre et l’admettre. On peut être collègue de travail avec un français immigré mais on ne sera jamais ami parce qu’on ne partage rien en commun. Vrai ou pas? Tout est fait pour nous séparer. Depuis des millénaires on implante des codes de valeur différents selon les races pour qu’elle ne puissent consciemment se mélanger.

Alors pourquoi aujourd’hui vouloir à tout prix le grand mélange si ce n’est pour la destruction des deux grands vecteurs civilisationnels basés sur des religions, des codes, des valeurs, importés du monde juif? Pourquoi veulent-ils notre destruction comme il est inscrit sur les pierres de Georgia Guidestones? Parce que moins nombreux sur Terre ils pourront mieux nous dominer, nous soumettre. C’est ça leur grand œuvre et c’est à ça qu’on doit s’opposer fermement.

 

20 pensées sur “Après SOS raciste les juifs créent SOS migrants!

  • 15/01/2016 à 02:32
    Permalink

    « […] Les Babyloniens n’ont pas voulu de nous [juifs] ils ont eu les Perses ! Les Perses n’ont plus voulu de nous : ils ont eu les Grecs ! Les Grecs n’ont plus voulu de nous : ils ont eu les Romains ! Les Romains ont eu la vie longue, j’ai expliqué pourquoi : ils nous ont dispersés, ça fait 2000 ans…
    On aura au moins eu nous le mérite d’être la génération [de juifs] qui voit le début de la fin de l’Empire Romain ! Maintenant, le tsunami [asiatico-oriento-africano-musulman] qui prend sa place [celle de l’Empire Romain, quoique il est question ici de la France précisément, et de l’Europe en général] et bien il aura lui même un autre tsunami qui prendra sa place…
    Rabbi Dynovisz – Extrait de son cours intitulé « don de la torah » – passage sur la France et le rôle des juifs dans la chute des Empires.

    [Comprendre donc que lorsque la France, ou plus, sera un califat [selon Rabbi], lorsqu’ils – les musulmans qui nous auront remplacé physiquement en étant sponsorisés par les juifs [avec notre argent] – ne voudront, eux aussi, plus des juifs, ils auront droit, eux aussi, à un autre tsunami migratoire remplaciste, c’est ce que dit Rabbi. On peut noter que Rabbi semble donc savoir à l’avance que les juifs ne seront plus supportés par ceux qui nous assaillent, pour leur compte, afin de nous remplacer… En même temps, cela fait suite à tant d’aveux….]

    Sous la vidéo youtube, il y a un lien qui mène à son « cours » en entier. Ceci étant, il faut garder à l’esprit qu’il y a des coupures et un montage, il en dit, certes, mais le plus croustillant est coupé au montage et n’est évidemment pas rendu public.

    Fraternellement.
    Warezerie.

    Répondre
      • 15/01/2016 à 15:07
        Permalink

        De rien. ^^

        J’en profite pour ajouter : j’ai oublié de préciser qu’il [Rabbi] parle d’Empire Romain parce que le passage dans la vidéo concerne précisément la France, celle-ci est considérée, par le juif, comme étant la fille ainée de l’Église Catholique [ou du moins ses restes].
        On comprend ainsi mieux dans quel sens il parle d’ « Empire Romain ».

        Répondre
  • 15/01/2016 à 07:12
    Permalink

    la misère sexuelle est universelle, elle n’a pas de nationalité, elle n’a pas de religion, elle fait partie de nous, êtres humains. La misère sexuelle est l’inconnue, il suffit de voir comment l’éducation, à travers nos parents, nos professeurs, nos politiciens nous parlent de l’énergie sexuelle, ils ne savent rien et veulent nous transmettre ce « rien ». Rappelez-vous qu’en Amérique, ils ont incarcéré Wilhem Reich, psychanalyste, année cinquante, car il parlait ouvertement des problèmes sexuels de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte. Observez dans la rue, que vous soyez en Europe, en Amérique, en Asie…le regard de l’homme vers les femmes et vous verrez la misère. Mais n’oublions pas que la femme se trouve dans la même situation que l’homme c’est-à-dire qu’elle est aussi pauvre sexuellement que lui! Nous sommes esclaves, homme et femme, de notre énergie sexuelle.

    Répondre
    • 15/01/2016 à 13:47
      Permalink

      Certes mais dans la culture arabo-musulmane, et donc judéo-orthodoxe, c’est exacerbé par la vision soumise, effacée, que doit avoir la femme.

      Répondre
  • 17/01/2016 à 11:22
    Permalink

    les pays hotes de fortes affluences migrantes devraient, adopter une politique de communication envers les tiers, certes politiques associatives intenationales, cette politique peut avoir comme titre « moi, mon chez que j’ai construit est en danger »
    qu’ils expliquent qu’aucun pays dans l’histoire de l’etre humain n’a accépté ce qu’on l’on fait accepter et de force au citoyen, genre mettez vous a notre place…cela permettrait de ne pas diaboliser toute rebellion impulsive aux traits qui seraent assimilés au rascisme..a mon avis c’est un 1er pas très important..

    Répondre
  • 17/01/2016 à 15:09
    Permalink

    Oui. En fait, on peut considérer l’Europe comme un territoire poubelle (dans tous les sens du terme). Industrialisé, pollué, surexploité … Le Paradis planétaire est ailleurs. Pour que  »l’élite » puisse utiliser ce paradis (Afrique, Amérique du sud, Austrasie, …) IL FAUT que les populations indigènes libèrent l’espace de gré ou de force. On leur fait miroiter (et même on leur inculque culturellement) l’idée que le paradis est dans les territoires occidentalisés. le paradis étant, bien sûr, alimenté par la sur-consommation de basse qualité.
    Un ghetto à l’échelle planétaire, en quelque sorte.
    La logique de ce principe est à l’œuvre depuis la fin de la WW2 vous pouvez et s’accélère de jours en jours. L’argumentation est aisée, et l’actualité éclairante.
    C’est parti !

    Répondre
    • 17/01/2016 à 17:09
      Permalink

      « Le paradis planétaire est ailleurs »…
      Si ledit paradis est planétaire : il est automatiquement partout [sur la… planète.] !

      Prétendre que l’organisation des migrations massives vers l’Europe aurait pour but de « vider » l’Afrique de sa population est une absurdité.
      Cette absurdité résulte de votre méconnaissance de la démographie africaine et surtout la rapidité de sa croissance : même si le nombre de « migrants » quintuplait, l’Afrique serait très loin, vraiment très très loin, d’être vidée, et l’espace laissé par ces migrations seraient (et est) très vite comblée par l’excessive et ingérable pression démographique africaine.
      En fait c’est inexact : La croissance démographique africaine est telle que le départ massif de « migrants » ne crée aucun déficit de croissance démographique puisqu’il peine même à seulement ralentir le taux de croissance démographique africain.
      Il n’y a donc pas « d’espace laissé » à combler, malgré les migrations massives.
      Alors prétendre que ces migrations serviraient à « vider » l’Afrique est soit le résultat d’une méconnaissance manifeste du sujet ; soit c’est une salade pour ne pas reconnaitre que ces migrations massives ont pour BUT d’envahir l’Europe. (cette 2ème possibilité est déterminée par le fait qu’ici même sur LMJ il y a suffisamment de documentation qui démontre que l’envahissement de l’Europe est le BUT du « jeu » : le métissage est explicitement souhaité, sinon ordonné, par des responsables officiels !)

      Vous ne faites que victimiser l’africain, ce qui vous permet de taire ses propres responsabilités.
      Vous prétendez que l’africain est tenu de libérer l’espace en Afrique, alors que ce n’est qu’une inversion des faits : ce sont les Blancs qui sont priés, en fait forcés, de faire place nette en Europe.
      Vous faites de l’africain un pôôôvre déporté de force tandis que la réalité est que ce sont tous les crevars, les fous-rien, les opportunistes, les délinquants (et les jihadistes), qui viennent ici parce que de leurs points de vue : arriver ici + papier = gagner au lotto et une part de ses bénéfices seront directement transférés vers la pôôôvre Afrique… Il faut ajouter que l’africain n’aura de cesse, tout en réalisant l’équation précitée, de se victimiser de tout point de vue, soutenu qu’il sera par les gens comme vous dans son délire de victimisation absolue tandis qu’il sera entrain de piller tout ce qu’il pourra, autant qu’il le pourra.

      Lorsque vous dites l’Europe est un territoire poubelle, vous insinuez donc que l’Europe est peuplée de « déchets ».
      La réalité est que l’Europe est entrain de se faire repeupler PAR des déchets.
      Dans les pays d’origines des « migrants », ceux qui ne sont pas des déchets ne migrent pas parce qu’ils ont quelque chose à perdre. Ceux qui migrent n’ont rien à perdre et sont souvent des « chiens fous », les évènements de la Saint Sylvestre en Allemagne, notamment, ne font que le démontrer.
      Oh dans le tas y’en a bien quelques-uns de « gentils » qui ont simplement cru les bobards de juifs qui leur ont été servis… Mais, franchement, si un malien (avec un intellectuel juif planqué derrière) me dit d’émigrer au Mali et que ce sera génial : si je le crois et vais au Mali, lors de la désillusion : je ne pourrais, honnêtement, en faire porter le chapeau aux maliens.
      C’est ce que tous les aliénés gauchistes, conscients d’être anti-blancs (anti-race-iste donc) ou pas, refusent d’admettre ! Raison pour laquelle ils victimisent dans l’absolu les populations du tiers-monde et s’il y a des victimes, subjectivement absolues, il faut automatiquement, aux gauchistes aliénés, et tout aussi subjectivement : des coupables absolus : Les Blancs ! Et les gauchistes qui n’aiment pas les agissements juifs seront « antisioniste » car c’est leur seule moyen de critiquer des juifs tout en restant anti-race-iste.

      Pour les origines non-africaine de ceux qui migrent massivement vers l’Europe : il faut tenir compte des velléités islamiques. Une part de l’immigration massive est aussi dû à la volonté d’exploiter les mouvements d’immigration massive afin d’islamiser l’Europe par une certaine élite islamique.

      En somme : votre commentaire est de l’extrême gauche caractérisée, inconsciente ou mal voilée.

      Ce commentaire est une invitation à débattre, ne le prenez donc pas comme un reproche définitif, ni agressif, car si je me trompe sur votre compte et celui de votre commentaire, cela devrait être facilement démontrable par vos soins.

      Pas vraiment fraternellement.
      Warezerie.

      Répondre
      • 18/01/2016 à 11:08
        Permalink

        Bravo pour cette interprétation fulgurante et ces conclusions lumineuses. Je vais envisager de me reconvertir et m’installer dans les campagnes françaises non polluées des déchets de l’industrie. J’avais l’intention d’investir dans un terrain d’Amérique du Sud pour passer mes vieux jours dans un lieu idyllique. C’est raté. Je vais attendre que le TAFTA transforme mon environnement de sur-consommateur et je vais rester enfermer chez moi à manger des macdodos. Merci encore.

        Répondre
      • 18/01/2016 à 15:47
        Permalink

        Comme d’habitude… Un salto, deux cumulets, pas d’arguments, pas d’échange… pas de débat.
        Vous accentuez caricaturalement ce que je vous oppose afin de ne pas avoir à y répondre concrètement.

        C’est à se demander à quoi peut vous servir de commenter publiquement sur un site non politiquement correct et donc exposer vos commentaires à des réactions, des réflexions, des questions, d’éventuelles et inhérentes interprétations erronées, si c’est pour réagir comme vous le faites lorsqu’on n’est pas complaisant avec vos commentaires…

        Répondre
      • 19/01/2016 à 10:41
        Permalink

        Je n’ai, hélas pas, vos compétences intellectuelles, littéraires et idéologiques. Je constate simplement la déchéance progressive des territoires naturels locaux au profit des avancées industrielles dénaturées.
        Le bénéfice en est pour des entreprises extra frontalières qui exploitent les zones fertiles et productives de la Planète dont les revenus vont à une élite qui s’approprient ce qui reste de propre en virant les pôôôvres autochtones qui n’ont rien demandé d’autre que de vivre misérablement et librement sur leurs terres ancestrales.
        Pour ma part je ne mange plus de poissons norvégiens ou grecs. Je me contente de truites d’élevage naturel et des productions non calibrées des petits producteurs locaux par le biais d’une AMAP : leurs produits sont largement plus sains et goûteux que ceux présentés sous cellophane. Mes petits enfants se régalent.
        Je conçois être un privilégié, mais je me suis organisé pour cela. Je ne fais pas confiance aux politiques, religieux, financiers ou scientifiques pour garantir la qualité de ma vie : tous mes renseignements sont marginaux. Par exemple, je vais arroser mon jardin avec une pompe à bélier à fabriquer artisanalement car non commercialisée (le principe est trop simple et ne consomme pas d’énergie et ne crée pas d’emplois industriels). D’autres exemples ?
        Voilà pour le concret quotidien. Je ne fais pas partie des roquets aboyeurs qui jappent toute la journée pour convaincre les autres qu’ils ont raison ! Les responsables de cette situation sont identifiés. Il faut les combattre en sapant les fondations de la prison psychologique dans laquelle les gens sont enfermés. Je soutiens donc LMJ. Merci.

        Répondre
      • 19/01/2016 à 13:44
        Permalink

        Ben voilà, c’était pas compliqué. Déjà, merci pour votre réponse.

        Par [répondre] « concrètement » : il n’a jamais été question de décrire votre vie quotidienne.
        Il s’agissait de répondre concrètement [apporter une réponse concrète] d’une victimisation absolue d’une part et d’autre part d’une culpabilisation, elle aussi absolue.
        Que vous arrosiez votre jardin à partir d’une pompe artisanale ou laviez 5x/semaine votre voiture, en pleine ville, avec un tuyau d’arrosage industriel n’a rien à y voir.

        J’ai interprété votre commentaire initial à l’aune de vos précédents commentaires. C’est ainsi qu’il semble apparaître une tendance – pour ma part très énervante, raison pour laquelle je vous apostrophe comme je le fais. L’addition de vos refus du débat accroît ce soucis – à considérer les gens en 2 catégories : ceux que vous appelez « privilégiés » (case dans laquelle vous vous rangez) et automatiquement ceux qui ne le sont pas.

        « Privilégiés » – non « privilégiés »… On en revient encore et toujours à la même chose. C’est de ça qu’il est question.

        Persister à contourner la question centrale pour laquelle je vous apostrophe est ce que vous faites.
        Me faire passer pour un roquet qui jacte pour prouver qu’il aurait raison, d’une part, et d’autre part en vous posant en humble dépourvu de « mes compétences » victime du méchant roquet, est une très mauvaise idée : aucune chance que cela prenne.

        Répondre
        • 19/01/2016 à 14:35
          Permalink

           »Par [répondre] « concrètement » : il n’a jamais été question de décrire votre vie quotidienne » : qu’y a-t-il d’autre de concret que l’on puisse faire ?
           »victimisation absolue ou culpabilisation » : sont les moteurs de la compassion par laquelle le système vous contraint à rester dans ses filets. Pour en sortir il faut  »comprendre », puis  »décider ».
           »…pour ma part très énervante, raison pour laquelle je vous apostrophe comme je le fais ». Oui, j’ai bien compris ! Et je regrette de vous énerver : ce n’est pas mon but. Hélas, pour ma part, étant sorti difficilement des débats éternels idéologiques de toutes natures, je ne peux que vous inviter à en faire autant.
           »« Privilégiés » ou– non « privilégiés » » that is the central question, if you think profoundly about it » . Le statut d’élu est le plus confortable de tous : il donne des droits élitistes. C’est une erreur fondamentale. Pourquoi ? Et bien, je dirai, simplement : il n’y a pas de droits sans devoirs. Le bât blesse profondément ici.

          Répondre
      • 19/01/2016 à 18:26
        Permalink

        Vous tournez autour du pot.
        Vous répondez par une question au 1er point. De surcroit avec un faux air d’innocent assez manifeste.
        Vous répondez à côté de la question aux autres points.

        Pour l’heure, vous ne démontrez toujours pas si mon commentaire initial était une erreur de jugement, sur vous-mêmes, ou sur votre commentaire.

        Répondre
        • 20/01/2016 à 11:23
          Permalink

          mon cher ami :
          1 mon opinion ne vous regarde pas
          2 vous n’avez pas à me juger ni à m’agresser
          3 je ne cherche pas à me justifier ni à vous convaincre
          4 nos références sur la vie sont différentes (sans doute à cause de l’âge et du mode de vie), et, par conséquent, notre adaptation à la vie quotidienne.
          5 ma vision de la situation présente et son évolution future ne concerne que moi.
          6 ce qui est passé est passé : on ne peut pas y revenir, juste corriger une dérive grave.
          7 il n’y a pas de vérité écrite, juste des opinions d’écrivains
          8 la meilleure vérité est celle qui marche pour soi-même sans nuire aux autres.
          9 cette vérité est propre à chacun en harmonie avec son environnement

          Quant au reste … seul l’Avenir nous le dira.

          Répondre
          • 20/01/2016 à 14:54
            Permalink

            Ok merci à tous les deux mais on va briser là comme on dit. Je peux vous mettre en liaison MP si cela vous dit mais stop sous le billet.

Exprimez-vous!...a vos risques et périls