La loi Macron-Rothschild restera dans l'histoire comme la trahison de la France

Il y a sur des périodes données des événements marquants qui nous font dire que cela marquera l’histoire à tout jamais, cette loi en fait partie. Au même titre que la loi Pompidou-Rothschild( déjà) qui enchainait la France à la finance internationale en lui retirant le droit de contrôler sa monnaie et donc son financement. Faut dire que le fondateur de la dynastie avait annoncé la couleur.

Rothschild-monnaie
Le fondateur, juif, de la dynastie avait annoncé la couleur

 

Pourquoi loi Macron-Rothschild? parce qu’en tant qu’ex-employé de Rothschild propulsé au plus haut niveau de l’état, comme Pompidou, Giscard et bien d’autre, il est au service des plus hauts intérêts financiers globaux. Bien évidemment cette petite p…, cet employé, est de Bilderberg et autres réunions mondialistes comme son « collègue » de travail Manuel Valls. C’est bien sûr un young leaders de la FAF (French American Foundation) comme son « collègue » de travail un certain Hollande. On a donc au sommet de l’état, aux trois postes indispensables pour imposer cette loi une collusion d’intérêts qui n’ont rien à voir avec les intérêts de la France et de son peuple. Quel connard a dit que son ennemi était la finance internationale? Il vous l’a bien mise dans le cul. Et cela vient comme par hasard après une séquence « internationalo-terroriste » destinée, entre autre, à redorer le blason de ce président et de son ignoble petit valet qu’est l’immigré catalan lié de façon éternelle à Israël (donc à Rothschild si vous avez suivi) quand même!

Cette loi ouvre grand la porte à TAFTA. TAFTA c’est le piège  à ordures du libéralisme financier international qui entend soumettre la France (principalement puisque l’Angleterre et l’Allemagne s’y sont déjà soumis par l’intermédiaire d’une dame de fer et d’un socialiste…déjà) aux règles débridées et joyeuses de la justice seulement pour les multinationales contre le droit des peuples. Vous avez sûrement entendu parlé de cette multinationale damnée (Monsanto) qui attaque les propriétaires de jardin potagers aux USA? Ce sera bientôt chez nous. Car voyez-vous toute l’essence même de cette loi c’est de supprimer toutes les régulations, tous les droits sociaux, tous les droits collectifs, qui protègent l’individu contre la voracité des entreprises. Autrement dit c’en est fini de la médecine du travail, des prud-hommes, des lois sur le travail de nuit, du dimanche, etc…Tout est parfaitement expliqué en détail dans ce billet-ci et dans cette vidéo ci-après:

Il est déjà bien engagé en tout cas
Il est déjà bien engagé en tout cas

Mais pour que cette loi est pu être notifiée puis votée c’est bien qu’il a fallu une trahison totale de l’ensemble de l’élite administrative, politique, économique et financière de notre pays. Certains n’ont pas oser la voter mais n’ont pas mis en danger l’assemblée nationale pour cela! Ils auraient pu provoquer sa dissolution et obliger ainsi les citoyens à revoter en tenant compte cette fois-ci du danger de cette loi Macron-Rothschild. Cela aurait été un geste de respect du peuple d’autant plus qu’ils connaissaient bien l’existence du 49-3 qui est une règle de dictature si le parlement le permet en s’y soumettant et c’est ce qu’il a fait. Personne n’a souhaité remettre son salaire, ses privilèges, son confort, sa grosse retraite, son cumul des mandats et j’en passe en jeu! Ils sont donc tous coupables sans exception et il faudra s’en souvenir le jour où il faudra bien les lyncher pour nous apaiser d’avoir tant souffert de leurs turpitudes, de leurs trahisons.

Ce qu’il faut comprendre maintenant, et admettre, c’est que pour trahir la France il ne faut pas avoir d’attaches pour lui. Considérer ce pays comme un hôtel de luxe, un lieu de passage, comme le disait son mentor Attali. Mais quelle est la caractéristique PRECISE de ces gens que l’on accuse de trahir la France? Quelle était celle PRECISE de Dreyfus qui servit de prétexte pour épurer l’armée des derniers patriotes véritables et catholiques convaincus (donc anti-juifs)? Et bien ce sont des juifs. Comme Moscovici qui sert l’économie au niveau européen, comme Peillon, Fabius et autres. Les mêmes qui s’attaquent aux fondamentaux de notre civilisation que sont l’éducation, le droit social pour vivre en collectivité et non comme une addition d’individualités, la famille, l’alignement sur la politique sioniste et donc la justice mise en branle contre l’antisémitisme (tout se tient) et j’en passe.  Vous commencez à comprendre maintenant pourquoi on dénonce le lobby juif? Car il veut notre peau tout simplement!

Il était donc cousu de fil blanc que ce Macron allait nous trahir pour des intérêts impérialistes globaux qui non seulement ne nous concernent pas, mais qui de plus actent notre propre destruction! Car là ça sent la fin. La loi Macron puis TAFTA l’année prochaine et notre cul devient la propriété des USA qui auront la liberté de nous enfiler à leur aise pour faire leurs affaires sur notre dos. Vous plaigniez les grecs? Mais pour nous ça va être encore pire!

Note: Vous comprenez maintenant l’importance de connaître le passé de nos dirigeants? De savoir qu’Hollande en tant que young leaders de la FAF est entièrement vendu aux intérêts supérieurs de l’empire, que Valls et Macron en allant à Bilderberg ont été cooptés par les « mondialistes » ceux du libéralisme à tout crin, les gros qui vont manger les petits dans la future jungle en construction. Vous croyez aller vers un monde de progrès? On retourne à la bestialité primitive du tous contre tous pour le bonheur de quelques-uns qui sont très majoritairement juifs…

Les concurrents de Rothschild qui sont-ils? La banque Lézard…euh Lazard pardon. On ne peut pas sortir de la matrice juive si on ne le décide pas tous ensemble et apparemment c’est mal parti.

26 pensées sur “La loi Macron-Rothschild restera dans l'histoire comme la trahison de la France

    • 19/02/2015 à 00:28
      Permalink

      Pas mieux ! Quoique j’ajouterais : Percutant !

      Répondre
  • 19/02/2015 à 11:13
    Permalink

    Violence oratoire pleine de crudités véridiques.
    J’en reviens à ma question posée sur le billet précédent et reprise par vous : « Vous croyez aller vers un monde de progrès ? »
    Qu’apporte la civilisation technologique et la vérité numérique ?

    Répondre
      • 20/02/2015 à 09:57
        Permalink

        J’adore ! Ce mot veut tout dire et contient la Vérité imposée en lui-même « l’Enfer » et confirme la nature satanique de ceux qui opèrent.
        Bien, mais comment en sortir ?

        Répondre
        • 20/02/2015 à 10:26
          Permalink

          Oui. L’enfer me ment… La matrice dans laquelle nous vivons n’est pas la vérité.

          Répondre
        • 20/02/2015 à 12:47
          Permalink

          « Bien, mais comment s’en sortir »
          Et bien en suivant le Christ tout simplement.

          Répondre
          • 21/02/2015 à 11:40
            Permalink

            Le christe … oui bonjour !
            où exerce-t-il ce brave homme ?

  • 19/02/2015 à 12:13
    Permalink

    Excellent comme toujours. C’est exactement cela, j’ignorais que la magnifique et gérontophile Macron, que je foutrais bien dans mon lit avec Fleur Péllerin, avait déjà fait son Bilderberg !

    Répondre
  • 19/02/2015 à 14:03
    Permalink

    Une fois qu’on a bien compris qu’ILS feront de toute façon ce qu’ILS veulent… que faire de notre côté???? oui que faire? Comment retourner la situation a notre avantage? Le piège se referme inexorablement…

    Répondre
    • 19/02/2015 à 15:29
      Permalink

      Toute la difficulté est que pour faire tomber cette matrice il faut la lézarder de l’intérieur pour la faire s’écrouler. Donc en en parlant autour de soi et gagnant ainsi des gens à la cause on creuse…Plus on est nombreux plus elle s’écroulera vite c’est bien pourquoi elle lutte avec toutes les lois contre l’antisémitisme en préparation.

      Répondre
    • 19/02/2015 à 17:49
      Permalink

      riche :

      Par le passé les esclavagistes devaient physiquement esclavagiser : il fallait des chaines physiques aux chevilles des esclaves…

      En ce temps là, se libérer consistait à d’abord briser ses chaines (physiques donc).

      Aujourd’hui l’esclavagisme est indirectement physique parce qu’il est, directement, mental !

      Que faudrait-il commencer à faire en tout premier lieu ?
      Briser ses chaines, non pas physiques, mais mentales.

      Comme ces chaines ne sont pas physiques, elles ne sont pas tangibles malgré qu’elles soient bien réelles. Ainsi la difficulté consiste à identifier SES chaines parce qu’elles sont intangibles, abstraites, invisibles, impalpables, inodore, incolore, etc.

      Une fois que cela est bien compris, que vous êtes libérés de vos chaines mentales, une fois les chaines brisées la partie n’est pas gagnée puisque la bataille peut alors seulement commencer, et celle-ci est spirituelle, l’enjeu est la conscience humaine, la conscience raciale. La défaite consisterait à une aliénation totale et absolue, de toute forme de conscience, à la « conscience juive ».

      Certes vous serez libéré individuellement, mentalement, vous c’est-à-dire votre conscience (votre véritable Moi), votre conscience ne sera libre que de constater la réalité, et elle n’est pas belle à voir ni à supporter (comme dans le film matrix, le réveil est brutal et douloureux, le premier constat est que vos semblables sont connectés à cette matrice dont vous venez de vous extraire à l’instant !)

      Après c’est une question de nombre, de nombre de déconnectés, une question de capacité de ceux-ci à se fédérer, le tout dans une course contre la montre où le temps joue contre nous.

      En attendant, à titre individuel, profitez de votre liberté de conscience et désapprenez le plus possible de ce qui vous a été appris et, à mesure, réapprenez par vous mêmes, vous vous fortifierez psychologiquement, mentalement, culturellement, chaque pas dans cette direction fera de vous un meilleur militant.
      Pour y parvenir vous serez obligé de cultiver la remise en question et rien n’est plus fortifiant pour la conscience car, à force, vous constaterez que certaines choses ne peuvent être remises en question, ainsi de plus en plus, seuls les faits demeureront des faits, le reste (surtout les idéologies conceptuelles) aura été tamisé, filtré, petit à petit par cette démarche de remise en question successive de ce que vous savez, croyez, et surtout de ce que vous croyez savoir.

      L’appétit vient en mangeant et c’est en forgeant que l’on devient forgeron.

      L’avenir est impossible à prédire avec exactitude, une bonne raison d’entretenir un espoir raisonnable et donc de se fortifier intérieurement, vous n’en serez que plus efficace avec les connectés dans votre entourage et serez prêt si d’aventure le vent se met à tourner en notre faveur.

      Prenez acte que la matrice cultive les égos, plus les gens ont un égo développés plus ils auront tendances à refuser la remise en question et l’auto remise en question (c’est pour cela que dans la réalité, tout comme dans le film matrix, plus le sujet est âgé plus il est difficile de le déconnecter !).
      L’égo, cultivé excessivement, refuse la remise en question de toutes ses forces car sa nature l’oblige à nier qu’il soit possible d’avoir été si dupe (justement ce qui justifie la remise en question).

      La culture de l’égo, l’égo-trip, par le système, constitue quelques maillons des chaines mentales de la plèbe. D’autres maillons sont constitués par la novlangue et la doublepensée schizophrénique qui produisent l’aliénation de masse.

      Une fois déconnecté, on est libre mais pas encore libéré.
      On est juste libre de faire le choix de se libérer davantage, de faire le choix de désapprendre plus pour réapprendre par soi-même (développer SA PROPRE culture intellectuelle), librement donc. D’augmenter ses connaissances générales, surtout en Histoire, sa conscience politique, et in fine vos compétences.

      C’est le fruit alchimique de cette évolution propre qui fera de vous un être libre, particulier, et apte à agir lorsque des tournants potentiellement décisifs se présenteront. Là ou beaucoup, déjà morts-vivants, iront tout droit à l’abattoir en se croyant parfaitement libre, la liberté, dans la conscience de ceux-ci n’est qu’un slogan et signifie donc se balader avec un t-shirt estampillé « JeSuisLibre ».

      Et méfiez-vous de ceux qui ont la posture de déconnecté, de dissident, vous pourrez les reconnaitre aisément, ils portent (ou vendent : cf Soral) des t-shirt « JeSuisDissident »…

      Répondre
      • 21/02/2015 à 20:10
        Permalink

        Excellent mais… n’oublions pas que les connectés restent fermement attachés (c’est le cas de le dire) au système nourricier qui leur offres la plénitude d’une vie presque sans responsabilités, et donc, il vaut mieux ne pas trop se vanter d’être libre, sous peine d’être au mieux ignoré, au pire éliminé.

        En effet, oser remettre en question les fondements du système auquel adhérent les « égo-dopés », c’est se créer de l’hostilité assurée de ces imbéciles heureux qui ne font rien et ne sont rien, mais qui savent tout sur tout et dont la moquerie est l’arme favorite.
        Un peu comme Galilée qui a osé remettre en question une vérité certaine et absolue des extrémistes catholiques il n’y a pas si longtemps, quand on y pense.

        En bref, c’est pas demain la veille qu’on verra une armée renverser ce système esclavagiste, et je crois qu’il faudra bien plus qu’un Néo et son petit groupe pour amorcer le changement. Si tant est qu’il en vaille la peine.

        Répondre
      • 23/02/2015 à 17:58
        Permalink

        « Excellent mais… n’oublions pas que les connectés restent fermement attachés (c’est le cas de le dire) au système nourricier qui leur offres la plénitude d’une vie presque sans responsabilités, et donc, il vaut mieux ne pas trop se vanter d’être libre, sous peine d’être au mieux ignoré, au pire éliminé. »

        Tout-à-fait, il ne faut pas se vanter d’être libre pour la raison que tu avances mais pour 2 autres également :

        – Se vanter n’est que tenir une posture.

        – Nous pouvons faire action de se libérer mais nous ne sommes pas libres pour autant. En somme la liberté n’est qu’un idéal, on ne peut conquérir un idéal, en fait on ne peut que tendre vers lui.

        En somme, dans ce contexte, la seule « liberté » réelle qu’on peut mettre en œuvre consiste à faire action de se libérer.
        Un peu comme l’idée que pour être libre de respirer dans l’eau, il faut continuellement entretenir cette liberté en actionnant ses jambes sans cesse. Cette liberté n’est jamais acquise, il faut perpétuellement travailler à maintenir un status quo entre couler et flotter.

        « En effet, oser remettre en question les fondements du système »
        C’est là qu’il y a une subtilité de première importance :

        Remettre en question le système, ses fondements, nécessite de se remettre en question, jusque dans ses (faussement) propres fondements.

        À cause du fait que la matrice (du moins ce que j’entends personnellement par ce mot) était déjà en place et opérante avant même la plupart de nos naissances, beaucoup ont même été mis au monde par des parents eux mêmes nés à une époque où cette matrice était déjà opérante.

        De mon point de vue, la « matrice » (composé par le triptyque novlangue – doublepensée – aliénation de masse. En d’autres mots la matrice EST un langage de programmation : La symbolique du générique du film n’est-elle pas suffisamment explicite ? ) est surtout en place depuis 70 ans et n’a fait que croitre au gré des révolutions technologiques dans le domaine de la communication de masse.

        « du système auquel adhérent les « égo-dopés » »
        Les « égos-dopé » n’adhèrent pas au système : ils en sont le produit.

        « ces imbéciles heureux qui ne font rien et ne sont rien, mais qui savent tout sur tout et dont la moquerie est l’arme favorite.
        Ils ne produisent aucune réflexion propre. Ils n’ont pas d’opinion propre, ils consomment le prêt-à-penser que les masses médiats leur servent 24/7. L’éduca-sion républicaine ne sert qu’à conditionner les jeunes esprits à n’être qu’un réceptacle de la consommation du prêt-à-penser républicain, et à ne surtout pas développer un esprit critique et autonome. Il faut payer cher des écoles privés spécifiques pour avoir accès à une éducation scolaire qui ne soit pas synonyme d’endoctrinement républicain enjuivant.

        La récurrence de leur aptitude à la moquerie est en fait un symptôme psychique récurrent : la projection psychologique qui, grosso modo, revient à reporter sur autrui ses propres tares.

        « En bref, c’est pas demain la veille qu’on verra une armée renverser ce système esclavagiste, et je crois qu’il faudra bien plus qu’un Néo et son petit groupe pour amorcer le changement. Si tant est qu’il en vaille la peine. »
        Il faut faire son auto révolution individuelle.
        Aucune armée ne peut faire cela.

        Il n’y a rien à renverser, si les gens sont enjuivés c’est d’abord d’eux-mêmes qu’ils doivent se libérer.
        Le pouvoir de la matrice sur les gens n’a d’égal que leur enjuivement.

        Les déconnectés, dans le film matrix, ne sont et ne cherchent pas à former une armée qui renverserait les machines (comprendre la conscience unique) dans un mano à mano…

        Ils cherchent à agir dans la matrice, à déconnecter ceux qui peuvent l’être et se retrouvent confronter à des Agents du système qui sont tout le monde et personne à la fois. (tout le monde et personne est potentiellement un agent du système, au sein de la matrice, donc toute personne qui n’a jamais été « déconnecté »)

        A+

        Répondre
        • 23/02/2015 à 20:49
          Permalink

          La seule Liberté qui existe sur cette terre est la Liberté Intérieure. Libéré de la peur, l’Amour la remplace. C’est, des d’hommes comme cela, qu’il faut pour renverser le système. Un noyau dur authentique. Le problème, seront-ils assez fou pour se lever contre Lui, s’ils existaient ?

          Répondre
  • 19/02/2015 à 18:12
    Permalink

    Billet un tantinet vulgaire (serait un soupçon de colère/frustration ?) qui malheureusement fait le jeu des « détracteurs » en tout genre que sont les agents, volontaires ou non, du système/de la matrice.

    D’un autre côté, cette loi M-R n’a pas que du mauvais, car il était temps que quelqu’un remette ne cause les privilèges datant de l’ancien régime ou pas loin que sont les professions réglementées, une petite niche de métiers qui ne connaissent ni crise ni concurrence (car ces professions sont totalement contrôlées).

    Un bon livre à lire à ce sujet (datant de 1981 quand même, mais à le lire, on se surprend à y voir des propos toujours actuel, plus de trente ans plus tard ! Progrès vous avez dit ?) « Toujours plus » de François de Closets.

    Par contre, d’ici à ce que les lobotomisés ouvrent les yeux… même pas en rêve, malheureusement. Allez essayer de les convaincre ? Peine perdue, et « la matrice », pour désigner l’ensemble de ces agents, le sais et joue vraiment très bien sur la psychologie humaine comme l’ont montré les nombreuses false flag depuis 2001 entre autre.

    Répondre
  • 19/02/2015 à 23:00
    Permalink

    Comment regagner l’engouement du peuple lorsque la colère monte ? Un petit attentat terroriste. C’est tellement plus simple pour remonter dans les sondages. Montrer du doigt les terroristes comme cause principal du désordre actuel, c’est ce qu’on appelle un choix judicieux en « temps de crise ». Comment évacuer la colère du peuple vers une autre cible et s’imposer par la suite en tant que sauveur providentiel de la nation. Vous avez dit syndrome de Stockholm ? empathie pour le gouvernement ?

    Répondre
  • 20/02/2015 à 20:12
    Permalink

    ¨Les concurrents de Rothschild qui sont-ils? La banque Lézard…euh Lazard pardon. On ne peut pas sortir de la matrice juive si on ne le décide pas tous ensemble et apparemment c’est mal parti.¨
    (La matrice juive)

    La banque Lézard……lapsus très intéressant.

    Ironiquement…,c’est selon… Les Lézards était une société secrète fondée en Prusse vers la fin des années 1390 par des Junkers exploités par l’ordre teutonique. Ce fut une réponse de leur part ayant comme objectif le soutien des intérêts allemands, à la condition que ceux-ci soient toujours à leur avantage. Le duché de Prusse est né de leur influence.

    Autre lapsus, Lazare versus Khazar.

    Le ver ronge le fruit de l’intérieur.

    Répondre
  • 13/03/2015 à 23:57
    Permalink

    Jusqu’à nouvel ordre, cette citation de Rothschild est un canular. Elle n’a jamais pu être prouvée. http://www.illuminatirex.com/conspiracy-misquotes
    On n’a vraiment pas besoin d’arguments bidons ou incertains, puisqu’on a la vérité dans notre camp. Et on a quantité de vérités démontrées et incontestables à portée de main! Alors pourquoi affaiblir notre argumentaire avec des citations probablement fausses? A-t-on besoin de mauvais enquêteurs qui savent à peine distinguer le vrai du faux? Ou bien sont-ils nuisibles à notre cause? Je vous laisse répondre vous-mêmes à cette question.

    Répondre
    • 21/03/2015 à 10:46
      Permalink

      C’est exact qu’il faut tout vérifier à la loupe et ce n’est pas toujours évident surtout sur internet, mais qui tient ce site?

      Répondre
      • 23/03/2015 à 20:20
        Permalink

        Un élément à noter en cette époque de « facilité » des communications :
        il est extrêmement aisé pour un intermédiaire de confiance (tel un journal, une agence de presse, un journaliste isolé ou un auteur de blog) de propager des mensonges plus ou moins grossiers, car sur la base de cette confiance, les lecteurs/rices ne vérifieront pas la véracité/l’exactitude des faits, voir la manipulation par un récit « orienté » (comme celui de R. Chamberlain très favorable à Israël au sujet d’un civil tué par de méchant palestinien alors qu’il s’agissait du contraire il y a quelques années).

        On en arrive donc à des manipulations comme Al Qaïda, qui selon certains serait une pure création US, et dont les agissements même de certaines autorités, comme le F-B-oeil (pour citer Mulder) avec ses preuves « magiques » offertes par le père noël, ces suspects qui tombent à pic, identifiés à coup sûr (comment ?) et comme par hasard assassinés lors de leur « arrestation ». De même que la carte id. « oubliée » par un Kouachi dans la voiture abandonnée (surprenant pour des types shootés à morts à tous les anxiolytiques du marché, tellement ils restaient d’un calme digne d’une victime de Méduse).
        Bref, en effet, qui a été sur place (où ?) vérifier l’existence d’un groupe de tarés appelé Al-Qaïda (ou ses dérivés) ? Comment vérifier d’ailleurs ? Des extrémistes TRES ACTIVEMENT recherchés seraient étrangement dispo pour des interviews ? Pourquoi faire le jeu de son ennemis par des attentats étrangement « facilités » ? Comment des « demeurés tapis dans des grottes » pourraient bénéficier du plus incroyable concours de circonstances imaginable (et encore !) et déjouer la sécurité du pays « le plus puissant » du monde un jour de sept. 2001 ?

        Et comme nous sommes à une époque de prêt-à-penser destiné à des masses abruties, quoi de plus facile que fournir à la fois la peur et les coupables idéals ?

        Répondre
    • 21/03/2015 à 11:08
      Permalink

      La citation n’est pas « fake » mais « dubious ». Nous la garderons au bénéfice du doute, donc, car elle est conforme à ‘l’esprit’ du personnage. Le pouvoir par l’argent.
      Ceci reprend une réflexion de Petrone, auteur supposé du « satyricon » : Que peuvent les lois là où seul l’argent est roi ?

      Il est intéressant de noter que la réalité de ce pouvoir dépend d’une mondialisation de la monnaie correspondante … comme l’ont instauré les romains. Une valise pleine de billets de 100 yuans n’a aucune influence à Lyon ! Par contre, la même valise pleine de billets de 100 dollars y produirait une effervescence incontrôlable.
      Ah ! la naïveté des des go … des gogos … des goyim !

      Répondre
    • 21/03/2015 à 13:00
      Permalink

      Je ne me prononcerai pas sur la citation en question car je ne sais pas si elle est authentique ou pas. En revanche, je suis tout-à-fait d’accord avec Druide sur le principe : Il y a tant de factuel démontrable en tant que tel qu’il n’est pas nécessaire d’affirmer des approximations. D’autant qu’on peut toujours les avancer au conditionnel…

      Par ailleurs l’intégrité est nôtre, le mensonge n’est rien face à la vérité, le mensonge fond à la lumière des faits, c’est dans sa nature et c’est à leurs natures qu’on reconnait les choses avec exactitude.

      L’erreur est humaine et l’intégrité est l’axiome qui fait que commettre des erreurs est un grand vecteur de progrès : c’est pourquoi je trouve que cette question est « mal » posée :

      A-t-on besoin de mauvais enquêteurs qui savent à peine distinguer le vrai du faux? Ou bien sont-ils nuisibles à notre cause?
      Dans les mauvais (ou débutants) enquêteurs, il y en a d’intègre, d’autres moins ou pas intègre. C’est là que ça se joue.

      Tous les bons enquêteurs ont été de mauvais enquêteurs.

      C’est une question d’intégrité : un mauvais enquêteur intègre deviendra un bon enquêteur.

      Un mauvais enquêteur qui manque ou est dénué d’intégrité ne sera jamais un bon enquêteur, il sera de plus en plus dogmatique.
      La dogmatisation à outrance et outrageuse sera un moyen de justifier de ne pas reconnaître pour authentique ce qui l’obligerait à se remettre en question. En fait, dans de telles conditions, plus le temps passera et plus la posture sera difficile à tenir : c’est pourquoi la dogmatisation sera proportionnelle à l’ancrage de la posture, ancrage qui augmente avec le temps.

      À l’échelle sociétale : La dogmatisation galopante dans tous les domaines procède du même schéma de fuite en avant.

      Par ailleurs : Être intègre est aussi quelque chose qui s’apprend ou doit se développer.

      Rome ne s’est pas faite en un jour dit-on… Un être intègre ne se fait pas en un jour non plus.

      Répondre

Exprimez-vous!...a vos risques et périls