Le procès DSK au cœur de la lutte d'influence entre juifs et Wasps

Ces jours-ci se joue le point d’orgue de ce que l’on peut appeler « l’affaire DSK ». Une banale affaire d’un homme public pris les mains dans le pot de confiture (ici en l’occurrence celui de la fornication débridée…) comme on en voit tant et qui finit généralement par une relaxe.

DSK

Les hommes « d’en haut » côtoient souvent dans les mêmes loges ceux qui doivent les juger et cela contribue à cet état de fait. La dernière affaire contre le 36 quai des orfèvres vient encore une fois prouver combien la pieuvre maçonnique est au-dessus des lois et c’est intolérable dans une « démocratie » véritable. Seulement nous sommes en république ce qui n’est pas la même chose. Mais cette banale affaire cache des enjeux bien plus importants que la sombre machination politique comme les merdias veulent nous le faire croire, c’est une lutte globale et suprématiste entre les juifs et les wasps.

Les WASPS du royaume d’Israël et les juifs du royaume de Judah

Si l’on en croit la Bible toute l’histoire divine de l’humanité tourne autour d’Israël et des hébreux. Mais ce qu’on oublie de comprendre c’est qu’Israël aujourd’hui c’est le royaume de Judah d’hier, et le royaume d’Israël d’hier est devenu la diaspora juive. Et ces deux royaumes bibliques se font la guerre pour revendiquer l’influence de leur Dieu. Pour simplifier il y aurait une guerre entre les sionistes, bien connus, et les descendants britanniques issus de tribus juives dispersées que l’on nomme le British-Israël. Et ces deux influences se font face car elle revendiquent toutes les deux le royaume de Jacob, la terre promise, l’eden, la planète quoi.

British-isrël

Aujourd’hui c’est la monarchie britannique qui est assise sur la pierre de Jacob, appelée pierre du destin,  et qui en fait donc le roi d’Israël biblique d’aujourd’hui.

Si l’on regarde le monde d’aujourd’hui sous ce prisme on peut mieux comprendre les enjeux politiques sous-jacents entre les différentes parties et pourquoi elles ne sont jamais éliminées. La Russie de Poutine a toujours fait, de la part de l’occident, objet de fascination-répulsion mais n’a jamais pu être détruite entièrement malgré les années de guerre froide. Pourquoi? Pourquoi a-t-on permis son relèvement après la chute de l’URSS alors qu’économiquement elle était à l’agonie? Parce que la Russie est protectrice aussi de tribus d’Israël. Les juifs russes sont massivement représentés en Israël ainsi qu’au gouvernement. Poutine s’il n’est juif lui-même est entouré d’oligarques juifs et combat farouchement l’antisémitisme. C’est le représentant officieux des juifs palestiniens d’origine. Et l’ennemi du monde russe a été le royaume Khazar qui s’est construit largement autour de l’Ukraine, dont la population s’est massivement convertie au judaïsme et qui s’est évaporé parmi les peuples  d’occident. S’en suit un long ressentiment contre la Russie qui perdure aujourd’hui. La lutte d’influence qui se joue en Ukraine est en fait la volonté de reconstituer la Khazarie indépendante du monde russe dont la Crimée fait partie! Voilà pourquoi ces juifs ukrainiens ne peuvent accepter sa perte.

khazaria-fr

Ces juifs khazars étaient génétiquement roux comme le sont les écossais d’aujourd’hui et qui revendiquent la pierre du destin, la pierre de Jacob, eux aussi.

DSK un sayan persécuté

DSK est lui un sayan reconnu. C’est-à-dire un agent du mossad. Il se lève chaque jour en se demandant quoi faire pour Israël. Un jour sa position globale lui a permis d’avoir en main une preuve permettant à Israël de faire pression sur les USA, les WASPS donc, en ayant percé le mensonge du stock d’or à Fort Knox. Un mensonge fondamental puisqu’il permet toujours aux USA de revendiquer leur dollar comme monnaie étalon mondial au lieu de l’or.
DSK est un petit-Madoff qui n’a pas réussi. Certes il a plus d’influence politique que lui mais il était beaucoup moins riche. Or DSK aime les lupanars dorés et les fornications débridées qui vont avec. Il était donc facile de le faire tomber. Mais pour que ce soit encore plus marquant il fallait aussi le faire tomber dans son pays d’accueil où il comptait bien se faire une place au soleil, sur le trône de France! C’est donc l’affaire du Carlton révélé car les services secrets sont au courant de tout ce qui touche aux politiques vous pensez bien. Tout le monde a des dossiers sur tout le monde.

DSK après son affaire au FMI s’était rapproché fortement de poutine qui l’avait accueilli les bras ouverts ce qui ne plait pas évidemment aux wasps aujourd’hui en lutte contre le monde russe. C’est cela l’enjeu du procès et c’est en cela qu’il va être intéressant de regarder le verdict pour savoir quelle influence est la plus grande en France: les juifs ou les wasps?

Les merdias veulent en faire une simple affaire politico-complotiste entre le PS et l’UMP car ils ne veulent pas éventer la guerre mondiale qui se passe au-dessus de nos têtes. Une guerre entre juifs. Et c’est cette guerre qui pourrit la vie de ce monde.

 

Note: Il est intéressant de comprendre que l’URSS d’hier est l’UE d’aujourd’hui car dirigé par les mêmes juifs, qui ont la même culture de la domination non-démocratique et de l’arrogance oligarchique:

 

Et comme diraient certains de nos amis vétérans US des guerres juives: Get the Hell out of our country!

Encore faut-il penser TOUS les juifs et là ça fait vraiment beaucoup…

13 pensées sur “Le procès DSK au cœur de la lutte d'influence entre juifs et Wasps

    • 08/02/2015 à 02:31
      Permalink

      Mes recherches. Des documents que je trouve au fur et mesure. Et cette race dominatrice anglo-saxonne si « juive » dans son comportement et sa perfidie. L’alliance Rothschild-Rockefeller. Les tribus dispersées. Etc…Et qui est le centre du monde si ce n’est la city of london du royaume d’Angleterre? Dont la lignée prétend descendre du roi David…

      Répondre
      • 08/02/2015 à 08:41
        Permalink

        Oui, mais autrement dit, c’est Juifs contre Juifs ? donc, c’est un faux combat !!! La piste Jésuite aussi est intéressa,ne, je vais lire là-dessus. Il n’y a que JP Morgan qui ne serait pas juive à la FED.

        Répondre
        • 08/02/2015 à 10:57
          Permalink

          JP Morgan est un wasps…Les jésuites ont été crées par un juif marrane appelé Ignace de Loyola. C’est la face occulte du Vatican et de la religion. Ils ont conquis l’Asie par leurs compétences auprès des puissants et ainsi permis au monde juif de boucler la boucle.

          Répondre
        • 08/02/2015 à 11:17
          Permalink

          Pour « la piste jésuite » si cela t’intéresse,lire l’étude et les recherches effectuées par le CROM.Nombreux participants dont J.Labruyère que tu connais déjà.Seule difficulté:la rareté de l’ouvrage.Un autre ouvrage du même nom existe,disponible sur le net.Moins intéressant car de parti pris religieux.

          Répondre
  • 08/02/2015 à 11:12
    Permalink

    A noter ce témoignage pour le moins contre productif : http://actualites.nouvelobs.com/l2/6W70d3f6E52/2896922/590844273.html

    En effet, selon ce qui est rapporté par le nouvel observateur, Joël Specque « ne termine pas ses phrases, comme s’il avait peur de ce qu’il pourrait bien dire. Il hésite souvent et bafouille » et « Il faut tordre le cou aux rumeurs de complot ».

    Pas très convaincant, Specque semble d’avantage accréditer la thèse d’un complot bien au contraire, sinon il serait sans doute plus ferme et sûr de lui lors de son témoignage (c’est un ancien commissaire de police ne l’oublions pas).

    Concernant ce billet, ça ressemble quand même à de la fiction/fantasy tellement c’est trop stupide sur le fond : des extrémistes (pour employer un terme moderne) continueraient de nos jours une espèce de guerre secrète entamée il y aurait plus de deux millénaires ?
    Y aurait’il encore assez de volontés depuis ces temps reculés pour motiver des groupes de gens puissants et fortunés dans un tel conflit basé sur de vagues légendes teintées de mysticisme et de toute l’idiotie dont les hommes des temps anciens étaient capables ?

    Je conçois très bien que les religions sont capables d’altérer sérieusement la raison de nombreuses personnes, surtout celles qui se sont fait « bourrer le crâne » depuis l’enfance par des parents complétement tarés, mais quand même, sérieusement ? Une guerre pour un symbole depuis longtemps disparu ?

    Et ensuite ? Ceux qui mettent la main dessus domine le monde tel un vilain de DC Comics ?

    Répondre
    • 08/02/2015 à 13:50
      Permalink

      Et voilà c’est là où on diverge. Tu n’as pas lu le Talmud donc tu ne peux pas comprendre ce qui est dans la mentalité juive profonde.

      Répondre
  • 08/02/2015 à 11:49
    Permalink

    Bien bien. Nous voilà proches de l’illumination ! Le NOM est bien judéo-wasp, et son étendard marqué GOLDMAN-SACHS qui flotte dans l’ombre de la société IMAGE 7, société financière au-dessus des lois politiques car elle gère les intérêts économiques globaux. Nous somme bien loin au-dessus des religions : qui tient les rênes de l’économie tient l’avenir du monde du monde entre ses mains ! Notre ami DSK le sait bien;

    « Que peuvent les lois là où seul l’argent est roi » avait déjà proclamé Petrone dans son satyricon.

    Or, l’argent est un dérivé des échanges, un intermédiaire artificiel qui a été créé pour soi-disant favoriser les échanges : on peut ainsi organiser un « trafic » à la place d’échanges, pour « simplifier » l’acquisition de denrées.

    Cet intermédiaire artificiel est garanti par une contrepartie matérielle : d’accord pour recevoir une ou deux poignées (drachmes) de bidouilles en bronze A CONDITION que je puisse à tous moments recevoir la quantité d’or correspondante.

    Cela a fonctionné tant que le pouvoir politique détenait l’or (ou d’autres actifs précieux), mais ne permettait pas de franchir le seuil de la domination totale (à moins de récupérer tout l’or planétaire), ce qu’ont tenté les conquistadores, et ce qu’ont presque réussi les anglais avec leur commonwealth, la city et la compagnie des indes. (Je simplifie au max, mais vous pouvez développer à loisir).

    Le pouvoir allait-il échapper aux juifs ? Alors voici que le Nouveau Monde veut son indépendance et veut s’ériger en puissance économique par une alliance maçonnique (voir l’histoire du billet vert ONE) et une idéologie fondée sur d’autres valeurs que l’or : Adam SMITH et la notion de capital.

    Comme je l’ai dit dans un commentaire précédent, le capital permet d’inclure d’autres valeurs en actif, dont les œuvres d’art (DSK, FABIUS).

    Puis l’industrialisation a emballé la machine infernale car l’or manque et les œuvres d’art (authentiques) sont aussi limitées : il faut inventer d’autres actifs encore plus artificiels pouvant garantir des échanges.

    La lutte actuelle est sans merci pour acquérir la suprématie, ce que votre billet éclaire parfaitement.

    N’empêche, à bien y réfléchir, les oeuvres d’art n’ont de valeur d’échanges QUE si elles sont convertibles … en or (ou autres valeurs matérielles) !

    « Mon royaume pour un cheval » dit Hamlet.

    L’important véritable est-il l’or … ou ce dont on a besoin momentanément ?

    Répondre
  • 11/02/2016 à 11:51
    Permalink

    Tu connais mon immense estime pour ton travail, mais ici je suis e désaccord sur un point crucial UNE SALOPE JUIVE GAUCHISTE TEL CE SCHLOMO SAND NE PEUT ÊTRE UN AMI…LES JUIFS SIONISTES OU NON SONT TOUS DES MONDIALISTES …

    Répondre

Exprimez-vous!...a vos risques et périls