Quelle alternative à la gouvernance mondiale?

Nous sommes nombreux à découvrir le but des élites mondialistes qui est de construire un nouvel ordre mondial et de nous y opposer. Bien mais que proposer comme alternative, quel modèle de société humaine voudrions-nous construire pour le futur? C’est là la question à résoudre d’urgence si l’on veut s’opposer efficacement au projet mondialiste.

peuple-brisant-ses-chaînes

Le projet mondialiste si vous atterrissez sur ce blog vous devez déjà le connaître. Vous en connaissez les tenants et les aboutissants. Vous savez à quelle sauce l’humanité va être mangée et il suffit de constater ce qui se passe de nos jours pour comprendre que l’on va tout droit vers la catastrophe annoncée. Car le mondialisme s’épanouira sur les cendres des nations, des peuples, des civilisations diverses qui ont constitué l’histoire de l’humanité. Le mondialisme c’est la culture unique, la religion unique pour une civilisation unique. Un seul peuple uni sous des codes culturels et économiques uniques pour constituer la masse humaine suffisamment grande pour consommer des mêmes produits vendus par les transnationales. Le mondialisme se construit sur le concept du libéralisme et utilise le libertarisme pour détruire les noyaux de résistance à cette pensée unique comme le sont la famille, la religion, l’éducation, la tradition. Tout doit être sous contrôle pour être fondu dans la matrice…juive c’est-à-dire le matérialisme triomphant, le progrès contre la Nature, le transhumanisme contre le divin.

La meilleure façon de comprendre le mondialisme est d’écouter Pierre Hillard puisque c’est véritablement l’historien de ce mouvement. Je vous invite ainsi à visionner cette conférence au Québec pour vous mettre les idées en place:

Bien maintenant qu’on a compris  dans quelle direction veut nous mener l’oligarchie mondialiste, comment nous y opposer? Pierre Hillard en bon catholique qu’il est semble s’en remettre au jugement divin. C’est l’apocalypse tant attendu pour nous débarrasser de cette mafia sataniste. Pourquoi pas? Mais si c’était une illusion? S’il fallait vraiment que nous menions une action pour nous opposer à devenir des esclaves au service de cette oligarchie comment faire? Les armes? A priori nous aurons peu de chances d’être gagnant vu comment ils s’organisent depuis des décennies et vu la force de la propagande qui a implanté dans nos cerveaux notre soumission au système, à l’autorité, à l’ordre.

Non notre seule chance c’est de proposer une autre alternative malgré la détermination de cette élite qui impose le « there is no alternative! » cher à Margaret Thatcher reine du mondialisme s’il en est. Une alternative au projet mondialisme d’une seule tête sur la planète. Comment la penser? Un projet a qui mettrait l’humain mais aussi l’environnement naturel au cœur de son projet. Qui permettrait à chacun de contribuer à son évolution en y mettant naturellement ses forces, ses dons, ses talents en échange de services et autres avantages. Une société humaine qui profiterait à tous et aurait un lien horizontal entre tous plutôt que vertical comme aujourd’hui. Non à la hiérarchie! Oui nous sommes différents mais nous sommes tous utiles. Certains ont des idées, d’autres ont des compétences pour les mettre en œuvre, d’autres encore savent en fabriquer un morceau, etc…mais nous sommes tous utiles les uns aux autres. Et cela tout en respectant le cadre naturel de cette planète. On ne peut pas continuer à la détruire, on doit au contraire l’entretenir pour contribuer à sa bonne santé qui rejaillira alors sur tous ses composants végétaux, minéraux et animaux. J’ai toujours pensé que l’être humain était là en fait comme jardinier de la planète. Notre rôle est de permettre son développement maximale pour le bien de toute vie. Voilà comment pourrait s’envisager notre société humaine du futur.

Bizarrement alors que cela est une vision plutôt simple du futur elle n’est jamais évoquée, envisagée, ni même discutée publiquement pour la mettre en débat, l’enrichir et permettre au plus grand nombre d’y adhérer. Bien au contraire on nous dit qu’on ne peut rien faire, que notre avenir est inéluctable, que l’être humain est un singe faible et destructeur…Vraiment? Il existe pourtant de multiples exemples montrant que l’être humain est capable de choses fantastiques pour défendre la vie sur cette planète. Alors que faire? Il faut nous imposer dans le débat public si on adhère à cette vision du monde. Il faut faire vaciller les esprits formatés par des siècles de soumission à l’autorité, aux experts et autres. Nous devons tous être des acteurs de notre vie et de notre futur. Voulons-nous vraiment continuer à vivre dans ce monde, dans cette organisation sociale injuste et inhumaine pour beaucoup d’entre nous? C’est intolérable, insoutenable.

Nous devons donc nous lever, parler autour de nous, dire qu’une autre société humaine est possible si on s’en donne les moyens et que cette organisation sociale satisfera tout le monde et est à la portée de chacun. Il faut que nous soyons clairs dans le monde futur dans lequel nous voulons vivre car tant qu’on ne le sera pas les oligarques pourront continuer à imposer tranquillement leur vision mondiale basée sur la compétition, le conflit, l’adversité de tous contre tous. Nous devons être fier d’être humain tout en respectant notre cadre de vie dans son ensemble. Nous devons montrer que leur propagande, leur théâtre de guerre ne nous atteint plus car on l’a dépassé. Ok vous créez des terroristes, des guerres pour augmenter votre influence en accroissant notre peur et donc notre besoin de sécurité que vous nous fournissez avec délectation. Ok mais ça ne marche plus. Dans mon monde à moi il n’y aura pas de conflit parce que chacun sera respecté. La parole sera libre car il n’y aura plus de tabous, plus de chasse gardée, plus de pensée unique. Il n’y aura plus de conflit puisqu’il n’y aura pas de tension, de point de discorde entre chacun puisque chacun sera naturellement présentable aux autres sans se cacher derrière un masque social pré-fabriqué imposé par l’autorité pour mieux nous classer dans ses cases. Il n’y aura plus de cases puisqu’il n’y aura plus d’échiquier! Nous serons libres vraiment libres d’être ce que nous sommes et nous pourrons nous tourner alors vers l’univers avec confiance.

C’est la seule arme efficace que je vois pour contrer leur propagande mondialiste. Si vous en voyez d’autre n’hésitez pas à le partager. Salutations fraternelles à l’humanité toute entière et notre planète.

24 pensées sur “Quelle alternative à la gouvernance mondiale?

  • 04/09/2014 à 10:43
    Permalink

    Voila une question qu’elle est bonne ! La réponse est simple :
    L’espèce humaine se développe sur la planète Terre. Son système sociétal est adapté à cette planète. Or le système en vigueur, celui de YES WE CAN, crée un déséquilibre qui est difficilement compensable artificiellement. Par exemple, la pêche intensive du cabillaud, qui fait disparaitre cette espèce, ne pourra être compensée par des élevages ; et ceux du saumon, comme en Norvège, dégradent tellement la qualité qu’il est difficile de mesurer l’impact global sur l’écosystème.

    Peut-on continuer ainsi ?

    NO WE CAN’T

    Conclusion ? : révolte citoyenne contre les directives du TAFTA et des suppots du NOM

    ESt-ce urgent ? Oui assurément, la situation se dégrade chaque jour davantage.

    Que nous propose-t-on ? Davantage de taxes pour atténuer le déséquilibre ; développer les missions d’exploration martiennes ; ou chercher une issue exoplanétaire ….

    Il faut enfermer les fous furieux qui développent ces recherches vaines dans des asiles étroitement surveillés pour les empêcher de nous nuire.

    Répondre
  • 07/09/2014 à 19:35
    Permalink

    L’unique solution est de se référer aux lois naturelles.

    Cela commence donc par la diversité, la diversité naturelle de l’Homme donc les races.
    Les races sont liées à la terre!

    Tout ce qui est issu de cette matrice juive est réversible, la seule chose qui ne l’est pas est le mélange ABSOLU des races car celles-ci auront alors disparues.

    Leur projet est de détruire les Nations? Soyons farouchement nationalistes!

    Leur projet est le métissage absolu? Soyons farouchement racialistes! Non pas dans le sens tronqué et novlanguien du terme c’est à dire de s’opposer entre peuples aux noms de la race mais plutôt dans le but de la préservation des races et donc de la diversité naturelle!

    Les juifs sont une race, il suffit de lire la littérature juive. Les juifs seraient le peuple « élu » de « Dieu », ce qui signifie qu’ils seraient une divine création et l’humanité ne serait donc QUE le peuple juif (ou la race juive), le reste n’étant, selon la littérature juive, qu’une plèbe descendant directement du singe.
    Le dénominateur commun à tout juif -le concept d’appartenir à un peuple « élu »- est à la fois raciste, suprématiste, xénophobe et bien entendu est, de facto, hautement discriminatoire.

    Lorsqu’ils accusent à tout bout de champ de racisme et d’antisémitisme, ils font de l’inversion accusatoire, ils sont racistes, suprématistes, xénophobes (ndlr: peuple « élu ») et travail constamment à la destruction des nations et des RACES! Tous les intellectuels juifs prônent l’immigration massive et le métissage absolu!

    Dans les médias, le sujet le plus hautement tabou et politiquement incorrect est ce que j’aborde ici, le hasard n’existe pas!

    De quoi est accusé celui qui est pour les juifs la « bête la plus immonde qui soit »? (Hitler)

    Hitler avait trouvé le moyen de sortir complètement de l’emprise de la finance mondialisto-cosmopolite et prônait un racialisme protectionniste… Les juifs, eux, prônent un racisme de conquête absolue qui consiste à préserver leur race tout en prônant le métissage absolu pour le reste de la planète.

    Tout ce dont Hitler a été accusé n’est que de la projection psychologique juive.

    Aujourd’hui et depuis 70 ans, toutes personnes qui les dénonce ou dénonce leur projet mondialiste, eugéniste, raciste et anti nature seront victimes de ces mêmes projections psychologiques: Racisme, xénophobie, suprématiste, antisémite (ce sont les juifs qui sont anti goyim! Et ils l’ont toujours été puisqu’ils ont toujours été « élu »…)

    Un exercice très simple consiste à écouter des discours de hauts fonctionnaires politiques juifs (quelque soit leur nationalité) par exemple et tenir compte du double sens de certains termes tels que ‘humanité’, ainsi les discours prennent un tout autre sens pour l’initié à ce double langage et le sens que ces discours prennent sont toujours point par point conformes à la pensée talmudique et aux protocoles des sages de Sion.

    Répondre
  • 15/11/2014 à 13:43
    Permalink

    Personnellement, au N.O.M. qui est d’essence républicaine et maçonnique et qui a besoin de préciser son unité par UNE et INDIVISIBLE, alors que ce N.O.M. veut instaurer sa dictature mondiale sur toutes les nations en rendant les Peuples esclaves et pauvres, avec une seule caste qui les dirige, j’opposerais la Monarchie Universelle du CHRIST, qui, Elle seule, incarne la Majesté du Principe Divin qu’est l’UNITE.
    Et, pour commencer, la restauration de la Monarchie de Droit Divin en France, serait le tremplin a cet évènement.
    Pour se faire, nous pourrions commencer par installer une nouvelle structure de base en France qui permettra aux citoyens d’élire leur maire.

    1- Par quartier, les habitants se réunissent et se consultent pour choisir à bulletin secret le conseiller municipal.
    2- Il est formellement interdit de faire de la propagande électorale, sous peine de sanctions très sévères.

    3-les conseillers municipaux se réunissent et choisissent sur le même mode de scrutin, leur maire.

    4- Les maires à leur tour, se réunissent et choisissent sur le même mode de scrutin le conseiller général et ainsi de suite jusqu’à la députation.

    5- Au sommet, le ROI.

    Ces deux forces ( le bas et le haut ) se rencontrent et réalisent l’UNITE de notre pays.

    Rien n’empêche d’autres pays d’adopter ce même mode de scrutin et de réaliser l’UNITE de l’EUROPE d’abord, puis celle du monde.

    6- De plus, toutes les institutions, administrations, usines, PME etc.. peuvent adopter sur ce même mode de scrutin les représentants syndicaux.

    7- Quant aux étrangers, après un séjour de plus de dix ans sur notre territoire, ils pourront, s’ils sont en règle avec la loi ( travail, papiers de séjours en règle, casier judiciaire vierge etc..) se choisir un représentant sur le même mode de scrutin qui pourra officiellement présenter les réclamations et les doléances des leurs, mais ne pourront voter. Ils ne sont pas français.

    Voilà quelques réflexions pour s’opposer au N.O.M.

    Répondre
    • 16/11/2014 à 10:37
      Permalink

      Je ne vois pas l’évolution sociétale qui résulte de votre proposition !
      Globalement, il y a maintien d’une « hiérarchie » pyramidale et surtout maintien d’un système de décision économique quantitatif (les décisions restent prises au niveau hiérarchique en fonction d’un intérêt collectif majoritaire).

      Le problème reste la compétence du poste hiérarchique.

      De quel droit ? majoritaire ou divin ?

      Mais alors, quelle majorité ? et que devient la minorité ? Quel Dieu ? Quelle filiation : carolingienne, mérovingienne, habsbourg, bourbon … ? Il y a conservation du « combat des chefs »

      Pour éviter ceci, la seule solution parait être l’arbitrage : l’assemblée en charge d’un territoire propose des solutions soumises à un arbitre indépendant. Personne ne détient de pouvoir, mais participe à la décision.
      Le poste d’arbitre est soumis au vote de l’assemblée et révocable.
      Chacun a droit à faire partie de l’assemblée qui lui convient et à proposer sa contribution pour l’arbitrage d’une autre assemblée.

      What else ? Avant qu’il ne soit trop tard.

      Répondre
      • 22/12/2014 à 15:54
        Permalink

        Suprême Assis :

        Il ne sert à rien de causer ‘sociétal’, de causer ‘évolution’, etc.

        Le problème majeur, en France et ailleurs, n’est pas que tel ou tel système soit – ou ne soit pas – en place. Le problème majeur est la main-mise sur ce système par la juiverie et son cheval de Troie : la franc-maçonnerie.

        Il en est de même à échelle internationale.

        Tous les systèmes ont leurs avantages et leurs inconvénients, aucun n’y échappe. Le système politique est, du moins en principe, comme l’identité d’un peuple : Une résultante historique (culturelle, traditionnelle, cultuelle et in fine identitaire)

        La quantité d’avantages par rapport aux inconvénients, de chaque système, dépend ainsi tout autant, si ce n’est plus encore, des personnes qui le mettent en pratique que du système lui-même.

        La solution ne consiste donc pas à trouver un système « miracle » !
        La solution consiste à évincer, de tout organe de pouvoir, ceux qui ont organisé et entretiennent cette main-mise systémique.

        Répondre
        • 23/12/2014 à 12:19
          Permalink

          « La solution consiste à évincer, de tout organe de pouvoir, ceux qui ont organisé et entretiennent cette main-mise systémique »

          Facile ! Goldman-Sachs et autres Rothschildo-Lehmann qui gère le réseau tyrannique financier au profit des YESWECANNistes.

          Mais … comment allons-nous nous organiser sans eux ? Quelle pyramide de pouvoir remplacerait celle, occulte, qui nous englue ?

          Autrement dit : comment gérer une société de pillards addicts frustrés par la suppression de leur drogue ? S’ils savaient que les billets de banque qu’ils utilisent ne valent pas mieux que ceux du monopoly !!! Ordo ab chaos !

          Répondre
      • 25/12/2014 à 15:22
        Permalink

        Suprême Assis :

        « Facile ! Goldman-Sachs et autres Rothschildo-Lehmann qui gère le réseau tyrannique financier au profit des YESWECANNistes. »

        « Mais … comment allons-nous nous organiser sans eux ? Quelle pyramide de pouvoir remplacerait celle, occulte, qui nous englue ? »

        « Autrement dit : comment gérer une société de pillards addicts frustrés par la suppression de leur drogue ? S’ils savaient que les billets de banque qu’ils utilisent ne valent pas mieux que ceux du monopoly !!! Ordo ab chaos ! »

        Pour ces 3 points même réponse :

        La solution ne consiste donc pas à trouver un système « miracle » !
        La solution consiste à évincer, de tout organe de pouvoir, ceux qui ont organisé et entretiennent cette main-mise systémique.

        Cela signifie que LE système (internationalisé) redeviendrait DES systèmes.
        Le monde redeviendrait REELLEMENT multipolaire.

        La question n’est donc pas quel système pyramidal remplacerait l’actuel, la question est comment évincer ceux qui sont, font, et ont la main mise sur LEUR système pyramidal (mis en place à coups de 2 guerres mondiales), car une fois évincer, les choses, d’elles-mêmes, reprendraient un cours naturel et l’autodétermination des peuples goyim reprendrait ses droits un peu partout.

        Répondre
        • 25/12/2014 à 16:03
          Permalink

          Très juste comme réponse. Le problème pourtant et de trouver des gens honnêtes, sincères et capables de combattre ces menteurs sous la bannière de la vérité. Et, la vérité ne sert que l’unité de la vie. Tous ceux qui sont dotés de cette conscience peuvent, s’ils s’unissent renverser ce pouvoir mensonger qui domine la terre. Je sais que c’est naïf en apparence, mais, appliquer les vraies principes de la vie dans ce monde de mensonge et de terreur, n’est pas évident. Il faut une foi inébranlable dans l’amour spirituel de la justice et pour moi, en Dieu.

          Répondre
        • 25/12/2014 à 16:20
          Permalink

          Bien : « La solution consiste à évincer, de tout organe de pouvoir, ceux qui ont organisé et entretiennent cette main-mise systémique »

          Évinçons donc. Je propose une intervention médiatique de masse disant qu’à compter du 1er janvier 2015, les billets de banque n’ont plus cours légal. Les échanges se font sur une base d’équivalence de gré à gré en fonction des productions locales disponibles
          exemple : du pétrole contre des céréales.

          Cela nécessite naturellement la restitution des mains mise par l’industrie systémique aux producteurs locaux qui seront maîtres de leur production de plein droit.
          exemple : la culture du pavot (non échangeable) disparaîtra au profit d’une production vivrière locale.

          Cela nécessite la restitution des terres extorquées aux autochtones expulsés par le système de profit. D’ailleurs la propriété de ces terres a été obtenu par la force (souvent militaire) et le chantage (souvent financier) … et donc sera reconnue sans valeur. dès lors, les populations réintégrées dans leurs droits pourront échanger leur production ancestrale.
          exemple : les pêcheurs des côtes africaines récupéreront leur pêche côtière

          La gestion de la ressource deviendra naturelle. La solidarité deviendra nécessaire, voire indispensable. Finie la crise institutionnelle. Création massive d’emplois vivriers. Finie la surexploitation, la surconsommation …

          Bien vu. Quand faisons-nous ce décret ? La Planète attend cette décision intelligente. Combien de temps tiendra-t-elle encore ?

          Répondre
      • 26/12/2014 à 17:38
        Permalink

        Suprême Assis :

        « exemple : du pétrole contre des céréales. »

        On ne se comprend pas bien.

        Par exemple : Le pétrole!
        Si les gens à évincer, aux échelles nationales et internationales, de tout poste de pouvoir, l’étaient, le pétrole n’aurait plus aucune importance!

        Toutes (et elles sont nombreuses et opérationnelles) les formes d’énergies propres, voir libres (voiture à air comprimé n’est qu’un exemple parmi beaucoup), ne seraient plus restreintes par tous les moyens possibles par les tenants des productions pétrolières mais surtout par les tenants de la haute finance totalement basée sur le $!

        La haute finance repose sur l’US Dollar et l’US dollar repose sur le pétrole, c’est la plus forte raison pour laquelle le status d’énergie incontournable du pétrole est maintenu artificiellement.

        Si le pétrole perd ce status, dans l’heure qui suit, le Dollar est en chute libre sans retour possible et entrainerait le système financier basé sur l’US Dollar.

        Donc, lorsque vous me parlez d’un exemple « pétrole contre céréale », je pense que c’est un indicateur qui montre que vous ne mesurez pas toutes les innombrables implications, avec effet domino, qu’engendreraient de virer les internationalistes apatrides.

        Répondre
        • 27/12/2014 à 11:56
          Permalink

          @OUIETNON et @RICHARD

          « On ne se comprend pas bien. » 🙂
          Si, si, on se comprend très bien …. Du moins JE vous comprends très bien vos réponses sont parfois un peu … disons … compulsives ! (Ce n’est pas un reproche, mais un fait).

          Dans le contexte de mon post, le pétrole, matériau naturel, ne peut servir de « monnaie » d’échange que s’il permet aux autochtones de survivre. La naphte a toujours été utilisée dans le carde d’échanges.

          Nous nous rejoignons parfaitement pour dire que cette ressource, gérée convenablement, est utile en elle-même et ne doit servir de monnaie d’échange qu’aux « propriétaires », ou plutôt, « responsables » du territoire correspondant.

          Par conséquent, sont exclus de fait et de droit, ceux qui se sont emparés des territoires correspondants par la force ou le chantage. Suivez mon regard pour savoir de qui il s’agit ! Il en est ainsi de toutes les autres ressources planétaires squattées par ces mêmes voleurs maitres-chanteurs. Le leurre qu’ils utilisent est bien le dollar. Nous sommes d’accord. Et le grand organisme à détruire d’urgence car il agit comme un cancer systèmique est LA BOURSE DE LONDRES.

          Ce qui est grave est que nous sommes pendus à la valeur qu’on lui attribue ! Or, entre nous IL NE VAUT RIEN : PEAU DE BALLE, NIB, QUEPOUIC, PEAUDZOB ….

          Et on nous monte un mensonge de chimère autour, aidé en cela par les merdias ! Et les gogos gobent toutes les vérités qu’ils déversent sur des masses abruties par des tablettes fesses-bouquées, ébahies par les subterfuges googlesques, nourries par les hamburgers planétaires et les colas Waltdisneyiques … soutenus et promus par des banquiers goldbergistes à coups de dollars verts et pyramidaux !

          Que deviennent les petits producteurs locaux, garants de la pérennité de la ressource, créateurs d’emplois perpétuels de qualité et de saveur, s’ils sont chassés comme des merdes dans une cuvette de chiotte par les détenteurs de la balayette YESWECAN ?

          La réalité, dites-vous ? OUI, mais laquelle ?

          Vue à la télé ? Yes you can

          ou … ressentie au profond de vous-même … et forcément contradictoire : no you can’t

          Vous détenez une vérité intérieure, propre (au sens figuré !), propre (au sens propre !) combattez à nos côtés pour détruire cet imposteur.

          Répondre
          • 27/12/2014 à 15:08
            Permalink

            Parfaitement d’accord. Nous connaissons tous, ceux qui tiennent la barre occulte et leurs réseaux. Les dévoiler, c’est les détruire. Personnellement, j’ai engagé le combat depuis une vingtaine d’années environ. Ils ne supportent pas lumière de la Vérité. C’est pourquoi, ils tiennent tous les médias entre leurs mains et verrouillent toute les sociétés dans le monde. Internet leur échappe pour l’instant, mais jusqu’à quand. Personnellement, je crois que c’est de France que tout doit partir. 1789 et 1792 a été la fin de la monarchie de droit divin et par conséquent la fin de l’existence visible du majestueux principe de l’Unité. Nous arrivons au combat final. Restaurer ce divin principe en France, c’est balayer du même coup la tête de la toile d’araignée qu’ils ont tendue sur le monde entier.

          • 27/12/2014 à 17:28
            Permalink

            Bon, c’est parfait ! Le combat final a effectivement commencé. D’ailleurs le clan adverse s’en est aperçu puisqu’il tente de verrouiller et de détruire les oppositions. Le coup décisif qu’il essaye de porter est le TAFTA. Cela va déclencher une vague de contestation d’ampleur poutinique dans toute l’Europe. Le rouble est dévalué et le dollar surévalué. Seuls les gogos y croient encore. Sans doute par obligation vitale.
            La Nature va nous aider à effectuer la transition.

            Le droit divin, dites-vous ? Quelle belle invention pour obliger le troupeau à marcher droit. Il est vrai que nous, français, avons viré ce régime et évincé le pouvoir religieux. C’est une étape importante, mais il reste le pouvoir financier et le pouvoir scientifique. Ces deux derniers sont toujours détenus par la même caste oligarchique. Je confirme donc que le Centre malfaisant se situe dans la City of London.

            Le combat à mener est intellectuel. Commençons par rendre à César ce qui lui appartient.

          • 27/12/2014 à 18:54
            Permalink

            Contrairement à ce que vous dites, ce n’est pas le peuple français qui a viré la monarchie, mais ceux que vous combattez présentement et qui manipulaient des esprits faibles qui avaient vendus leur âme pour le pouvoir soumis à leur décision. Mais vous avez entièrement raison de dire que ce pouvoir occulte se trouve à La City et la contrôle complètement. Monsieur François Asselineau l’explique très dans une de ses vidéos sur son site et raconte comment lors de la révolution américaine, le roi d’Angleterre a gardé le contrôle de celle-ci. Et, ainsi, conservé en douce, le pouvoir complet sur les EU qui dépend entièrement de La City, tout comme le reste du monde.

            Nous n’avons pas la même perception du droit divin ou du principe authentique de l’unité. Mais peu importe, nous combattons pour la liberté des peuples, à commencer par le nôtre.

          • 28/12/2014 à 11:37
            Permalink

            « nous combattons pour la liberté des peuples, à commencer par le nôtre »
            NON, je combats pour la liberté des individus, (à commencer par la mienne) quelque soit leur appartenance idéologique ou culturelle. cette liberté est étroitement liée au territoire dont l’entretien est la seule vérité quotidienne. « peuple » est une notion abstraite et différentielle dès lors qu’il existe plusieurs peuples.
            Il y a bien longtemps que ma conscience est libérée des asservissements politiques et religieux. Nous ne sommes pas sur le même plan de conscience, donc. Il reste à s’évader des contraintes financières et scientifiques. J’y travaille.

            Joyeuses fêtes

      • 28/12/2014 à 22:23
        Permalink

        « Dans le contexte de mon post, le pétrole, matériau naturel, ne peut servir de « monnaie » d’échange que s’il permet aux autochtones de survivre. La naphte a toujours été utilisée dans le carde d’échanges. »

        Vous ne comprenez pas que si les internationalistes sont évincés des pouvoirs nationaux et internationaux : La supercherie du « pétrole = monnaie d’échange » n’existera plus.

        Puisque c’est uniquement par les pressions des lobbys pétroliers et financiers que les nombreuses énergies propres, quasi libres, voir même libres (libre comme l’air, comme la voiture à air comprimé!), sont mises à l’éteignoir : Ce qui est la seule chose qui permet au pétrole d’avoir encore la possibilité d’être l’équivalent d’une « monnaie » d’échange : Une supercherie donc.

        Si les auteurs de cette supercherie sur laquelle est basée l’Empire US, contrôlé par le privé (beaucoup de juifs…), sont « évincés » (ou tombent), la supercherie tombe avec eux!

        Si cette supercherie tombe, le pétrole ne vaut plus rien, du moins plus rien de comparable avec ce qu’il a pu valoir. Parce que les énergies libres, surtout dans un monde réellement multipolaire, qui ont été mises à l’éteignoir seront exploitées.

        Les valeurs des monnaies nationales seraient déterminées par l’activité économique réelle du pays, et plus déterminée directement par l’état des finances (ou l’état de l’escroquerie financière : argent/dette), et autres agences de notation privés à la botte des banques qui contrôlent la City et Wall Street.

        Répondre
      • 29/12/2014 à 15:07
        Permalink

        Suprême Assis :

        On ne se comprenait donc pas bien! 😀

        Pour ceux qui fêtent ça : Une bonne fête de fin d’année à tous.

        « Chercher la vérité c’est passer de la vitrine d’une boutique à une autre. »
        Jiddu Krishnamurti

        Répondre
      • 29/12/2014 à 15:18
        Permalink

        Suprême Assis :

        à propos de ceci : « vos réponses sont parfois un peu … disons … compulsives ! »

        Vous avez raison, la cause est que je discutes beaucoup sur des fofo grand public, pour y faire une propagande salutaire… Vous imaginez que c’est chaque fois affronter une armée de troll gauchiste, d’enjuivés, quand ce n’est pas directement des juifs!

        Quelques fois, en passant d’un fofo de ce genre à un blog, je suis encore imprégné de cette ambiance particulière et je répond parfois compulsivement, en fait comme si j’étais encore face à des troll.

        Merci de me l’avoir fait remarquer, en le disant franchement et sans animosité, cela m’a aidé à me souvenir que lorsque je passe d’un fofo à un blog en 2 minutes, je dois penser à mettre de côté l’état d’esprit guerre de communication (souvent à 1 contre 20 avec modo/admin sur le dos, bien entendu) pour retrouver un esprit de débat sain, avec des personnes saines, sur un blog sain.

        Respectueusement.

        Répondre
        • 30/12/2014 à 12:01
          Permalink

          Bien, super ! Bravo pour votre franchise intérieure. Elle est à votre honneur.
          Le problème est qu’effectivement les personnes affranchis de l’idéologie institutionnalisée sont peu nombreuses et ont du mal à se reconnaître quand elles se rencontrent !

          Et pourtant, elles devraient, au contraire, se fédérer pour rétablir le bon sens et l’Ordre sur cette planète … avant qu’il ne soit trop tard !

          Répondre
  • 15/11/2014 à 17:30
    Permalink

    Je ne suis pas pour une monarchie. Je suis pour un système horizontal tel que vous l’avez bien décrit dans votre commentaire mais sans le roi.

    Répondre
  • 26/12/2014 à 17:58
    Permalink

    Richard :

    « Je sais que c’est naïf en apparence, mais, appliquer les vraies principes de la vie dans ce monde de mensonge et de terreur, n’est pas évident. Il faut une foi inébranlable dans l’amour spirituel de la justice et pour moi, en Dieu. »

    Si je peux me permettre une sorte de « conseil » :

    Ne cherchez pas la « vérité », ne la cherchez jamais, vous ne ferez que vous perdre.
    Laissez la vérité se présenter à vous.
    Le meilleur moyen pour cela est de ne vous attelez qu’à chercher, dénicher, les bobards.

    En cherchant constamment à identifier les bobards (plutôt que chercher la /une vérité), vous pouvez procéder par élimination, vous savez, en plus, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, donc plus vous pratiquerez plus votre capacité à remarquer la duperie, le mensonge, augmentera proportionnellement.

    Le but du jeu est de ne pas confondre sa vérité avec la réalité. Ainsi à force d’identifier les bobards tout en procédant par élimination, vous finirez tôt ou tard par avoir virer toutes les couches de bobards et ainsi il ne restera plus que la réalité que vous n’aurez plus qu’à constater.

    Constater des faits que vous ne déterminez pas mais qui se présentent à vous : c’est constater la réalité, ce qui est différent de trouver sa vérité.

    Vous savez ce qu’est le diable, n’est-ce pas? Il est le père du mensonge dit-on, dans ce bas monde, à notre échelle, quelle pourrait-être la chose la plus utile si ce monde est gouverner par le père du mensonge?

    N’oubliez pas : Il y a une différence entre chercher la vérité (vous ne finirez que par trouver votre vérité, du subjectif…) et constater la réalité factuelle (telle qu’elle est, vous ne la construisez pas avec votre part de subjectivité, vous la constater telle qu’elle est, objectivement, lorsqu’elle se présente à vous après avoir procéder par élimination en ne cherchant que les bobards)

    Répondre
    • 26/12/2014 à 20:07
      Permalink

      Curieux votre conseil car c’est justement la méthode que j’ai appliquée dans ma vie.
      Toutes les vérités qui se sont fait jour, se sont présentées à moi de façon toujours inattendues. J’ai toujours été confronté au mensonge sous toute ses formes ( comme tout le monde, du reste ), la seule différence est que confronté à ces deux forces, il y avait toujours un détail qui me faisait basculer dans le camp de la vérité. Il est vrai que les idées que je prône, sont le fruit de mes expériences intérieures et de la vie. J’ai, maintenant 67 ans et demi et mes idéaux sont le fruit d’un amour débordant de la vie et du principe majestueux qu’est l’Unité. Rien de bon ne peut se faire sans une compréhension intérieure de ce principe.

      Je vous remercie, cependant, pour votre conseil, que je trouve sage et judicieux. Et, beaucoup feraient bien d’en tenir compte.

      Répondre
      • 27/12/2014 à 16:20
        Permalink

        Richard :

        Une sorte de « conseil » entre crochets…

        J’ai mal présenté la chose, le mot « conseil » n’est pas adéquat, je voulais simplement présenter une méthode intellectuelle fiable pour s’y retrouver dans le monde actuel où le mensonge est universalisé et parait, des fois, plus vrai que nature.

        Je n’ai pas la prétention ni l’intention de vous faire une quelconque leçon de quoi que ce soit mais vous l’avez salutairement bien compris. 🙂

        Respectueusement.

        Répondre

Exprimez-vous!...a vos risques et périls